Nos avis Ciné

Dieumerci : Sincère


A sa sortie de prison, Dieumerci, 44 ans, décide de changer de vie et de suivre son rêve : devenir comédien. Pour y arriver, il s’inscrit à des cours de théâtre qu’il finance par des missions d’interim. Mais il n’est pas au bout de ses peines. Son binôme Clément, 22 ans, lui est opposé en tout. Dieumerci va devoir composer avec ce petit « emmerdeur ». Il l’accueille dans sa vie précaire faite d’une modeste chambre d’hôtel et de chantiers. Au fil des galères et des répétitions, nos deux héros vont apprendre à se connaître et s’épauler pour tenter d’atteindre l’inaccessible étoile.

  • Réalisateur(s): Lucien Jean-Baptiste
  • Acteurs principaux: Lucien Jean-Baptiste, Baptiste Lecaplain, Firmine Richard
  • Date de sortie: 09/03/2016
  • Nationalité: Française
Un duo qui marche du feu de dieu !!

Un duo qui marche du feu de dieu !!

 

En 2009, l’acteur Lucien Jean-Baptiste rentrait dans le cercle des réalisateurs par la grande porte, avec une excellente comédie « La première étoile », qui racontait cette famille qui vit ses premières vacances au ski. Le cinéaste n’avait malheureusement pas vraiment transformé l’essai avec « 30° couleur », comédie pataude pas très réussie. Troisième long-métrage de Lucien Jean-Baptiste, « Dieumerci ! » est directement inspiré de la vie de l’acteur-réalisateur. Il raconte : « Jusqu’à 30 ans, j’ai travaillé avec succès dans la pub et l’évènementiel, mais suite à un drame familial dont on fait référence à la fin du film, j’ai décidé de tout arrêter. Et de réaliser un de mes rêves de gosse : devenir comédien. Je suis donc allé m’inscrire au cours Florent, j’ai eu le concours de la classe libre, on m’a trouvé un agent, j’ai commencé à faire des petits rôles à droite à gauche, du doublage, puis un jour, j’ai écrit La Première étoile, et voilà… »

Présenté hors-compétition au festival de comédie de l’Alpe d’Huez, « Dieumerci » est donc clairement un film autobiographique, même si certains éléments ont été rajouté pour ajouter une certaine dramaturgie. Dieumerci, prénom hors du commun du personnage principal sort de prison, pour un fait que l’on apprendra vers la fin du film. Il rentre chez sa mère, interprétée par la truculente Firmine Richard, et il sera vite question de sa difficile réinsertion professionnelle après un séjour en prison. Empli de sincérité et de bons sentiments, « Dieumerci » s’inscrit, certes, dans le registre de la comédie avec cette rencontre détonante entre deux personnages diamétralement opposés, entre Dieumerci, 44 ans qui rêve de reconversion professionnelle, et de l’autre Clément, jeune étudiant nonchalant, viré de chez lui par son père après lui avoir appris son souhait d’être comédien. Même si ce ressort classique de la comédie de deux personnages différents n’a rien d’original, le tout fonctionne assez bien, grâce d’abord à l’énergie de ses comédiens, mais aussi et surtout parce que le film n’est pas qu’une comédie. « Dieumerci » aborde en filigrane des sujets comme le financement très compliqué des coûteuses écoles de théâtres, le tout nécessitant de travailler au plus bas de l’échelle en tant qu’ouvrier pour poursuivre leurs études. Le film traite ainsi toutes les galères qui entoure ce statut d’étudiant, comme le logement (où Dieumerci va devoir se payer une chambre dans un hôtel miteux)

Au travers de ce film, Lucien Jean-Baptiste déclame également son amour pour le théâtre et les beaux textes cités dans le film, tout en filmant le parcours du combattant pour toucher du doigt son rêve de gosse (le titre du film étant sous-titré de cette phrase : « On a tous un rêve de gosse »). Optimiste et positif, « Dieumerci » dégage une énergie teintée de réalisme qui fait beaucoup de bien, mais se révèle sans doute moins réussi que « La première étoile ». La faute notamment à la partie comédie du film pas assez présent ou alors avec des séquences comiques quelque peu téléphonées et faciles. Mais le film a aussi cette tendance à la dispersion entre film sur le théâtre, film d’amitié, chronique social ou sur l’intégration, ce qui lui fait manquer de liant.

email
SCENARIO 70%
MISE EN SCENE 73%
ACTEURS 77%
HUMOUR 66%
PHOTOGRAPHIE 72%
APPRECIATION GENERALE 74%
Vote final

Peut-être inégal et gentillet, « Dieumerci » est un film qui fait toutefois passer un bon moment au spectateur, grâce à un scénario assez sincère et simple, une alchimie entre les deux comédiens et un discours direct et touchant sur la notion du rêve d'enfant.

Note finale 72%