Nos avis Ciné

Débarquement immédiat : A l’opposé du « Bon Dieu… »


C’est l’histoire d’un flic de la police des frontières qui ramène un gars dans son pays, sauf que ce n’est pas le bon gars et ce n’est pas le bon pays…

  • Réalisateur(s): Philippe De Chauveron
  • Acteurs principaux: Ary Abittan, Medi Sadoun, Cyril Leconte
  • Date de sortie: 13/07/2016
  • Nationalité: Française

Debarquement-immediat_03_copyright-Arnaud-Borrel

 

En 2014, la comédie « Qu’est ce qu’on a fait au Bon Dieu » a provoqué un véritable raz de marée dans les salles obscures en attirant 12,3 millions de spectateurs, permettant au film d’atteindre la 14ème position des films les plus vus de tous les temps. Fort de ce carton, son réalisateur Philippe de Chauveron a décidé de faire appel de nouveaux aux acteurs qui avaient joué les gendres de son film phare : l’humoriste Ary Abittan et Medi Sadoun, que l’on voit beaucoup ces derniers mois au cinéma. Tourné à Paris et Malte entre juillet et septembre 2015, « Débarquement immédiat » appartient à une catégorie bien précise du cinéma, à savoir le buddy movie. Ce type de film est centré sur l’association de deux personnages très différents, aux antipodes l’un de l’autre, qui, malgré leur caractère et leur problèmes de communication, vont devoir travailler ensemble. Particulièrement utilisés dans des comédies et des films d’action, le buddy movie est présent aussi bien dans le cinéma américain (avec « 48 heures » et « L’arme fatale » entre autres) que dans le cinéma français, avec une flopée d’exemples, des grands classiques comme « La grande vadrouille », « La chèvre » et « Les fugitifs » que dans les films plus récents comme « Intouchables ».

Après le récit en forme de conflit de famille, après que les filles aient présenté des gendres qui ne plaisaient pas à leur père, Philippe de Chauveron change son échelle de valeur, et délaisse la famille pour se concentrer sur un type qui s’apprête à atteindre son rêve d’atteindre une police spécialisée. Seul bémol, il doit avant cela ramener un homme, prénommé Karzaoui, à la frontière de son pays, l’Afghanistan. Sauf que de multiples quiproquos vont faire que le duo de choc va débarquer à Malte et que le flic va devoir gérer le caractère de Karzaoui, aux antipodes du sien. Toutes les cases du buddy movie classique sont cochées ici, avec toutefois un vernis différent, celui de la crise des migrants qui vient s’immiscer dans le récit. Néanmoins, ne vous attendez pas à une quelconque prise de position politique de la part du cinéaste, « Débarquement immédiat » est avant tout une comédie d’action relativement divertissante, avec un humour relativement varié tournant autour de la barrière de la langue entre les personnages, la cocasserie de certaines situations. Même si ce film a beaucoup moins de finesse que « Qu’est ce qu’on a fait au bon Dieu? », on rit souvent de ce duo atypique, empreint du cinéma policier revisité à l’actualité plus sombre, sans pour autant perdre de l’humour.

Pas compliqué pour un sou, le scénario du film ne fait pas dans la dentelle, et brille par ses nombreuses incohérences, même si par moments, le renversement des pouvoirs entre le policier et Karzaoui au fur et à mesure étonne et apporte un peu de saveur au film. A ce titre, notons les bonnes interprétations d’Ary Abittan (qui étoffe un peu plus son jeu comique avec ce premier rôle), et Medi Sadoun (qui malgré tout exagère un peu trop son accent pour coller celui d’un migrant lambda). Sans prétention aucune, « Débarquement immédiat » parvient à nous faire changer les idées au regard de la sombre actualité de ces derniers jours, et même si ce sempiternel duo flic/voyou a déjà été vu mille fois au cinéma, les péripéties des deux comparses et leurs acolytes (n’oublions pas les personnages secondaires qui sont assez bien travaillés, avec la femme du policier qui craint que son mari la trompe, ou le collègue qui ne pense qu’aux femmes tout du long) font tout le sel de ce divertissement estival amusant et pas bien méchant et qui parviennent par moments (mais pas tout le temps) à nous faire oublier les nombreux clichés et incohérences qui parsèment le film.

email
SCENARIO 69%
MISE EN SCENE 66%
ACTEURS 76%
HUMOUR 74%
BANDE SON 63%
APPRECIATION GENERALE 65%
Vote final

Certes moins bon que son précédent film « Qu'est ce qu'on a fait au bon Dieu? », Philippe de Chauveron signe un divertissement honnête, rempli de situations burlesques et de dialogues bien sentis qui feront passer le temps assez vite sans se prendre la tête.

Note finale 68%