Nos avis Ciné

Deadpool : Irrévérencieux


Deadpool, est l’anti-héros le plus atypique de l’univers Marvel. A l’origine, il s’appelle Wade Wilson : un ancien militaire des Forces Spéciales devenu mercenaire. Après avoir subi une expérimentation hors norme qui va accélérer ses pouvoirs de guérison, il va devenir Deadpool. Armé de ses nouvelles capacités et d’un humour noir survolté, Deadpool va traquer l’homme qui a bien failli anéantir sa vie.

  • Réalisateur(s): Tim Miller
  • Acteurs principaux: Ryan Reynolds, Morena Baccarin, Ed Skrein
  • Date de sortie: 10/02/2016
  • Nationalité: Américaine
Un Marvel atypique

Un Marvel atypique !

 

Crée par l’auteur-dessinateur Rob Liefeld, « Deadpool » est l’anti-héros par excellence se rattachant à l’univers Marvel. Contrairement aux traditionnels films de la firme hollywoodienne (Captain America, Thor, Avengers), « Deadpool » a pour ambition de se détacher des autres productions, en poussant le curseur de la violence et de la vulgarité, bien plus loin que d’habitude. Néanmoins, le film devait au départ être plus violent, mais les producteurs ont finalement demandé de réécrire le script afin d’éviter une interdiction trop importante (le film est classé R aux Etats-Unis, ce qui veut dire que les mineurs de moins de 18 ans doivent être accompagnés d’un adulte). A noter qu’en France, le film n’est interdit qu’aux moins de 12 ans. Tout le monde n’aura cependant pas la possibilité de voir ce film puisque la Chine (deuxième plus gros marché cinématographique mondial) a décidé d’interdire purement et simplement « Deadpool » de ses écrans.

Alors que vaut ce nouveau film de super-héros et le souffre qui deumeurait autour de la sortie de ce film était il à ce point justifié ? Tout d’abord, je tiens à préciser que je ne suis pas un gros client des films de super-héros, qui se prennent beaucoup trop au sérieux, à mon goût. Hormis pour le brillant « The dark knight », ce genre de film et la manière dont c’est abordé a tendance à m’ennuyer et à proposer un scénario hyper-répétitif. En tous les cas, le générique d’ouverture donne le ton à ce film, qui s’auto-parodie et se moque acidument de lui-même et des codes qui entourent ce genre de film. Ainsi, au lieu du nom du réalisateur, on pourra lire à l’écran : « un incompétent surpayé », et on ne verra pas les noms des acteurs mais il sera indiqué leur fonction dans le film, à savoir le méchant stylé, la bombasse, le mec qui sort des vannes. Ce côté auto-parodique va constamment accompagner ce blockbuster pas comme les autres. Oscillant entre scènes d’action sanguinolentes et blagues placées sous la ceinture, « Deadpool » justifie en tous les cas son interdiction aux moins de 12 ans, à mon sens, tant le film va parfois assez loin dans le trash violent et sexuel.

On pense beaucoup à d’autres films qui avaient déjà poussé le curseur, comme par exemple Kick-Ass, qui se moquait volontiers des supers-héros, ou même le surprenant Kingsman. Même si « Deadpool » se positionne également sur le même créneau, ce film manque un peu d’ambition (tout est très auto-centré dans son récit) mais c’est surtout son scénario, qui manque d’originalité. Eh oui, c’est un peu le paradoxe du film, car dans ses dialogues crus et ses situations trash, le film insuffle de la nouveauté, son scénario de base (qui mêle un méchant caricatural dont le héros veut se venger, la love-story attendue façon Superman) est finalement assez banal et convenu, et ne propose rien de neuf. Même si le rythme est assez inégal, on se délecte toutefois des saillies comiques de Ryan Reynolds qui assume avec humour le fait d’avoir enfilé le costume de Green Lantern (un des plus gros flops de la franchise Marvel). C’est d’ailleurs sur le personnage principal de Deadpool que repose énormément le film, où l’on découvre son caractère vulgaire, parfois immature et en même temps attachant.

Finalement, « Deadpool » se révèle être un divertissement sympathique, mais extrêmement classique sur sa forme narrative, se contentant de dénigrer avec humour les codes classiques des films de super-héros, sans réellement poser les siens, à l’inverse de « Kick-Ass ». Néanmoins, si vous souhaitez passer un agréable moment fun et sans prise de tête avec ce personnage iconoclaste dans l’univers Marvel, « Deadpool » devrait satisfaire vos attentes et vous offrir une bonne séance de rires.

 

email
SCENARIO 67%
MISE EN SCENE 71%
ACTEURS 73%
BANDE SON 70%
HUMOUR 78%
APPRECIATION GENERALE 72%
Vote final

Volontairement trash et irrévérencieux dans ses dialogues ou situations, "Deadpool" est finalement un sympathique divertissement, mais son scénario très classique des films de super-héros l'empêche de se hisser au niveau de "Kick Ass"...

Note finale 71%