Nos avis Ciné

Creed : l’héritage de Rocky Balboa : Retour sur le ring


Adonis Johnson n’a jamais connu son père, le célèbre champion du monde poids lourd Apollo Creed décédé avant sa naissance. Pourtant, il a la boxe dans le sang et décide d’être entraîné par le meilleur de sa catégorie. À Philadelphie, il retrouve la trace de Rocky Balboa, que son père avait affronté autrefois, et lui demande de devenir son entraîneur. D’abord réticent, l’ancien champion décèle une force inébranlable chez Adonis et finit par accepter…

  • Réalisateur(s): Ryan Coogler
  • Acteurs principaux: Michael B.Jordan, Sylvester Stallone, Tessa Thompson
  • Date de sortie: 13/01/2015
  • Nationalité: Américaine

creed-2015-sylvester-stallone-michael-b.-jordan-02b

 

Devenue culte dans le cinéma américain et mondial, la saga « Rocky » a débutée en 1976, et est devenue au fil des films un véritable mythe. Après 5 films entre 1976 et 1990, la saga avait mise au repos avant de revenir en 2006, mettant en scène le retour de Rocky sur le ring. Après 10 ans d’absence, c’est donc le grand retour qui s’inscrit à la fois comme une suite de la saga, mais aussi comme un spin-off. Le personnage de Rocky joué par Stallone n’est plus le « boxeur principal » du film mais décide d’entraîner Adonis Johnson, le fils du célèbre champion du monde poids lourd Apollo Creed que Rocky avait affronté dans les premiers volets de la saga.

Cinéaste de l’une des surprises du cinéma indépendant, l’excellent Fruitvale station, Ryan Coogler passe donc directement du cinéma d’auteur à la grosse machine hollywoodienne en revisitant ce mythe. Autant le dire de suite, je suis loin d’être un grand fan de la saga Rocky, ayant seulement vu le premier étant jeune, et donc forcément, l’attente n’était pas forcément présente pour moi. Malgré tout, il est toujours intéressant de voir comment le film allait pouvoir se renouveler et proposer autre chose que ses précédents films. Et l’on peut dire que ce film est pétri de qualités, notamment dans sa mise en scène, comme par exemple lorsque le fils de Creed regarde une projection du combat de son père contre Rocky, et où il se place à la place de Rocky, comme pour rentrer dans l’habit du personnage principal mais aussi comme pour réveiller ses origines. Les scènes de combat (il n’y en a que deux) mais elles se révèlent très intenses, et en particulier la première, filmée en plan-séquence, ce qui est un tour de force qui contraste avec la « façon de faire habituelle » des combats, souvent filmés en plans très courts. L’autre bonne idée scénaristique est d’avoir montré un Rocky Balboa vieillissant, qui va devoir se battre contre la maladie. Avec ce rôle, Sylvester Stallone est surprenant, tant il parvient à dégager une force fragile inattendue.

Mais disons-le, après ce film, je ne suis pas plus fan de Rocky que je ne l’étais avant, la faute à un scénario très classique, qui ressemble beaucoup au premier film dans mon souvenir. Alors que les excellentes critiques de la part de la presse et des autres spectateurs et cinéphiles affluent, j’émet un certain nombre de réserves. Je reste notamment subjugué par « La rage au ventre » d’Antoine Fuqua sorti l’an dernier, un grand film de boxe, nettement plus puissant émotionnellement à mon sens que ce spin-off. Outre les nombreuses longueurs, le film suit donc le scénario attendu : Adonis fait appel à Rocky pour l’entrainer, ce dernier ne veut pas, puis accepte. Suit l’entrainement, les coups durs (la maladie), les doutes, puis à nouveau l’entrainement, puis le combat final contre un redoutable adversaire, bien plus fort et favori que lui. Le tout sur fond de romance trop facile.

Au final, « Creed » est donc un spin-off de Rocky convaincant dans sa mise en scène et dans son propos sur la filiation entre génération de ce sport si dur qu’est la boxe, mais reste extrêmement classique, ne laissant que peu de surprises sur le ring. Les fans de la saga Rocky devraient néanmoins apprécier ce grand retour de Stallone, qui brille par sa sincérité et sa sobriété.

creed

email
SCENARIO 64%
MISE EN SCENE 76%
ACTEURS 74%
BANDE SON 80%
PHOTOGRAPHIE 76%
APPRECIATION GENERALE 67%
Vote final

Au final, « Creed » est un spin-off de Rocky convaincant dans sa mise en scène et dans son propos sur la filiation entre génération mais reste extrêmement classique, ne laissant que peu de surprises sur le ring. Les fans de la saga Rocky devraient néanmoins apprécier ce grand retour de Stallone, qui brille par sa sincérité et sa sobriété.

Note finale 72%