Nos avis Ciné

Chacun sa vie : Un Lelouch lent et brouillon


Ils ne se connaissent pas, mais tous ont rendez-vous pour décider du sort d’un de leurs semblables.
Avant d’être juges, avocats ou jurés, ils sont d’abord des femmes et des hommes au tournant de leurs existences, avec leurs rêves et leurs secrets, leurs espoirs et leurs limites, tous sous un même soleil, chacun avec sa part d’ombre. 
Dans une jolie ville de province, le temps d’un festival de jazz, la vie va jongler avec les destins…

 

  • Réalisateur(s): Claude Lelouch
  • Acteurs principaux: Eric Dupont-Moretti, Johnny Hallyday, Chantal Ladesou, Jean Dujardin
  • Date de sortie: 15/03/2017
  • Nationalité: Française

Avec plus de 50 longs-métrages à son actif, Claude Lelouch fait parti des cinéastes français les plus reconnus. Son film le plus célèbre reste sans doute « Un homme et une femme », sorti en 1966 avec Jean-Louis Trintignant et Anouk Aimée, film qui a eu le droit à une ressortie en salles il y’a peu. Son dernier film en date « Un + une » réinterprétait son film phare, en délocalisant l’histoire d’amour en Inde, le tout avec une réflexion passionnante sur le hasard de la vie. Pour son nouveau film, Claude Lelouch a eu l’idée de départ en assistant à une plaidoirie de l’avocat Eric Dupond-Moretti. Le cinéaste a alors imaginé les destins croisés des personnes présentes dans le tribunal. Il explique : « J’ai regardé cette salle d’audience, ce concentré d’humanité et j’ai pris conscience que tous les gens présents avaient sans doute une histoire riche, des secrets, des regrets, des envies, des intérêts. Derrière chacun de ces visages, il y avait un vie entière qui les avait conduits là. »« Chacun sa vie » fait clairement parti du sous-genre du film choral, qui se définirait par un nombre important de personnages qui s’entrecroisent, par l’existence de plusieurs sous-intrigues liées aux divers personnages. Claude Lelouch a déjà plusieurs fois réalisé ce type de films avec « Les uns, les autres » ou encore « Salaud, on t’aime », les plus connus seraient par exemple « Les petits mouchoirs », « Le bal des actrices », « 8 femmes » ou encore « Les Bronzés ».

Si j’admets avoir peu de connaissance en ce qui concerne le cinéma de Lelouch, l’affiche de « Chacun sa vie » est particulièrement alléchante, et attire un casting très riche mais aussi hétéroclite, alliant aussi bien des acteurs de renoms tels que Jean Dujardin, Christophe Lambert ou Gérard Darmont, que des pointures de la chanson comme Johnny Hallyday et Liane Foly, et même des humoristes talentueux, à savoir Jean-Marie Bigard et Chantal Ladesou. Difficile de vraiment résumer le film tant il est déstructuré en multiples séquences assez indépendantes les unes que les autres. Le temps d’un festival de musique jazz à Beaune, on suit donc tous ses personnages se rencontrer, se séparer ou s’affronter. Parmi les intrigues les plus intéressantes, on y suit le juge de ce tribunal devant à la fois présider un obscur procès, et dans sa vie privée, faire face à la « retraite » de la prostituée dont il était tombé amoureux. Dans le même temps, on suit ce médecin joué par Bigard, qui prône l’humour en obligeant le personnel à faire des blagues aux patients. Ou encore Johnny Hallyday incarnant son propre sosie qui dupe le policier du coin.

Comme souvent dans les films choral, toutes les intrigues ne se valent pas, et certaines sont absolument inintéressantes. Mais au delà de ça, « Chacun sa vie », sous-titré « le libre arbitre », est plombé par son scénario beaucoup trop léger et souvent très brouillon. Ceux qui aiment le cinéma de Lelouch seront sans doute ravis par sa manière la vie sous l’angle du hasard et des rencontres. Mais les autres trouveront sûrement le temps long devant le trop plein de sketchs, le peu d’attachement aux personnages, et le rythme de sa narration soporifique. Le film donne surtout l’impression d’être ancré dans le passé, avec un humour assez daté, et une mise en scène sans aspérités. En vérité, c’est essentiellement Johnny Hallyday qui sauve le film du naufrage, grâce à son autodérision et sa puissance charismatique. Il prouve une fois de plus, qu’il est plus d’un chanteur, un très bon comédien.

email
SCENARIO 54%
MISE EN SCENE 51%
ACTEURS 63%
PHOTOGRAPHIE 58%
BANDE SON 39%
APPRECIATION GENERALE 59%
Vote final

Malgré sa belle brochette d'acteurs et de personnalités, « Chacun sa vie » est un film bavard et très long, marqué par l'absence d'un fil rouge commun plus fort. Claude Lelouch nous perd une fois de plus de ses questionnements sur les mystères du hasard. Décevant et brouillon.

Note finale 54%