Nos avis Ciné

Call me by your name : Le film qui vous réchauffe le coeur !


Été 1983. Elio Perlman, 17 ans, passe ses vacances dans la villa du XVIIe siècle que possède sa famille en Italie, à jouer de la musique classique, à lire et à flirter avec son amie Marzia. Son père, éminent professeur spécialiste de la culture gréco-romaine, et sa mère, traductrice, lui ont donné une excellente éducation, et il est proche de ses parents. Sa sophistication et ses talents intellectuels font d’Elio un jeune homme mûr pour son âge, mais il conserve aussi une certaine innocence, en particulier pour ce qui touche à l’amour. Un jour, Oliver, un séduisant Américain qui prépare son doctorat, vient travailler auprès du père d’Elio. Elio et Oliver vont bientôt découvrir l’éveil du désir, au cours d’un été ensoleillé dans la campagne italienne qui changera leur vie à jamais. 
  • Réalisateur(s): Luca Guadagnino
  • Acteurs principaux: Arnie Hammer, Thimothée Chalamet
  • Date de sortie: 28/02/2018
  • Nationalité: Française, Italienne, Américaine, Brésilienne

« Call me by your name » est le troisième et dernier film de la trilogie autour du désir mené par le cinéaste Luca Guadagnino, après « Amore » et « A bigger splash » (remake de « La piscine »). Il décrit son film comme ceci : « Alors que dans les deux premiers volets (…), le désir était associé à la possession, au regret, au mépris et au besoin d’émancipation, j’ai voulu l’explorer ici à travers le prisme d’une idylle de jeunesse. Elio, Oliver et Marzia naviguent dans les eaux troubles d’un amour qui, comme l’a jadis décrit Truman Capote « n’ayant pas de géographie, ne connaît pas de frontières ». » Call me by your name fait parti des principaux favoris des Oscars, nommé à 4 reprises (loin toutefois des 13 nominations de « La forme de l’eau »). Adaptation d’un roman d’André Aciman paru en 2007, le film a été entièrement tourné sur pellicule en 35mm. A ce sujet, le cinéaste explique : « Je me suis limité à un seul objectif parce que je ne voulais pas que la technologie interfère avec la trame émotionnelle du film. Je tenais à ce qu’on se concentre sur l’histoire, sur les personnages et sur le déroulement de la vie. »

Luca Guadagnino nous immerge en Italie, en plein été. On y suit Elio, un jeune homme de 17 ans qui passe ses vacances avec ses parents dans une villa luxueuse. Il passe ses journées à lire, à écouter de la musique, avec une grande sensibilité à la culture, tout en fréquentant quelques amis. Elio va être fasciné par l’arrivée d’Oliver, un doctorant de son père venu passer quelques semaines afin d’avoir de l’aide pour ses études. Dès lors, se noue une histoire d’amour atypique et passionnelle. Ce qui nous frappe d’emblée dans ce film, c’est sa capacité à nous draper complètement dans l’atmosphère estivale du film, grâce à une photographie solaire absolument sublime. Véritable ravissement pour les yeux, « Call me by your name » est aussi un film assez intellectualisé par les dialogues, parfois  trop dans sa première heure (c’est peut-être son seul défaut). Certains dialogues autour du parallèle entre l’art et la vie sont assez redondants et n’apportent pas grand chose au récit.

Mais ce qui nous passionne ici, c’est l’incandescence même de cet adolescent qui se retrouve mis en scène avec passion. Thimothée Chalamet est LA révélation du film, tant il se révèle impressionnant avec sa beauté juvénile, sans jamais verser dans la naïveté. Sa nomination aux Oscars en tant qu’acteur n’a rien d’étonnant tant il parvient à nous capter par son désir d’aimer et de vivre. A la fois âpre et doux, « Call me your name » prend des chemins divergents à ceux de « Brockeback mountain » en proposant une romance plus apaisée et poétique. Le film est également traversé par un érotisme certain, en témoigne cette « fameuse » scène de la pêche, qui donne envie de manger 5 fruits et légumes par jour. Dans ce film où l’on se sent comme un gant, on est troublé par sa beauté et sa candeur, mais aussi bouleversé dans sa séquence finale, un plan-séquence conférant aux chagrins d’amour adolescent, une thématique aussi universelle que cinégénique.

 

email
SCENARIO 78%
MISE EN SCENE 85%
ACTEURS 91%
PHOTOGRAPHIE 88%
BANDE SON 86%
APPRECIATION GENERALE 89%
Vote final

Nommé aux Oscars dans 4 catégories ,"Call me by your name" est une merveille d'intelligence, de douceur et de sensualité. Ce film révèle surtout l'étincelant Thimothée Chalamet, un talent à l'état pur. Ce délicieux récit des premiers émois adolescents empreint de nostalgie se conjugue parfaitement avec la photographie naturaliste d'une grande splendeur.

Note finale 86%