Nos avis Ciné

Brooklyn : Un mélo universel et touchant


Dans les années 50, attirée par la promesse d’un avenir meilleur, la jeune Eilis Lacey quitte son Irlande natale et sa famille pour tenter sa chance de l’autre côté de l’Atlantique. À New York, sa rencontre avec un jeune homme lui fait vite oublier le mal du pays… Mais lorsque son passé vient troubler son nouveau bonheur, Eilis se retrouve écartelée entre deux pays… et entre deux hommes.

  • Réalisateur(s): John Crowley et Paul Tsan
  • Acteurs principaux: Saoirse Ronan, Domhnall Gleeson, Emory Cohen
  • Date de sortie: 09/03/2016
  • Nationalité: Britannique

brooklyn-xlarge

 

Auréolé du prix meilleur film britannique à la dernière cérémonie des BAFTA (l’équivalent des César en Angleterre), « Brooklyn » sort donc sur nos écrans avec une certaine renommée, le film ayant été également nommé à plusieurs reprises aux derniers Oscars, dont l’actrice Saoirse Ronan qui s’est sentie très impliquée émotionnellement dans l’interprétation d’Eilis Lacey, cette jeune femme déchirée entre deux hommes et deux pays. En effet, Saoirse Ronan bénéficie de deux cultures et elle déclare : « C’est une histoire près de min cœur parce qu’elle parle de ma famille. C’est le voyage que mes parents ont fait dans les années 1980, ils ont déménagés à New York et ils ont vécu le même genre de situations, même si c’était à une époque et à une ère différente. Je crois que cette expérience fut encore plus émouvante pour moi, parce que j’avais un fort sentiment d’appartenance à ces communautés et à ces gens. »

« Brooklyn » se présente ainsi comme une histoire d’amour romanesque sublimée par une très belle photographie. On suit ainsi Eilis, qui ne parvient pas à voir un avenir dans son pays d’origine (l’Irlande) et décide de partir aux Etats-Unis pour travailler et vivre « son rêve américain ». Après avoir eu le mal du pays où elle a bien du mal à s’adapter aux mondanités de ses hôtes ou de ses patrons, elle va avoir un coup de foudre pour un jeune homme, immigré italien qui va l’amener à cottoyer sa famille et s’intégrer à la vie américaine. Jusqu’au jour où un drame dans sa famille ramène Eilis en Irlande, le temps de quelques jours, de là, elle va faire connaissance avec un autre homme, et découvre que son Irlande natale est devenue beaucoup plus prospère qu’avant. De là, elle va être tiraillée entre rester sur la terre de ses racines ou poursuivre son envol aux Etats-Unis.

Teinté de nostalgie et flirtant souvent avec le mélodrame, ce film britannico-irlandais parvient à capter quelque chose d’universel sur l’immigration, et le décalage parfois important entre sa vie rêvée et sa vie vécue. Certes pas franchement original et peu surprenant, « Brooklyn » est pourtant assez prenant et souvent touchant, en particulier grâce à Saoirse Ronan, parvenant à dégager du charme et une certaine empathie. Le film gagne également à être vu pour sa photographie raffinée et sa mise en scène toute en nuances et en douceur qui nous enveloppe dans une bulle de savon à l’eau de rose.

Ce que l’on peut surtout regretter, c’est ce manque cruel d’aspérités dans ce film, qui malgré toutes ses qualités, se révèle assez lisse, tout comme son classicisme poussé à l’extrême. Cependant, on se prend réellement au jeu de cette histoire, certes classique, mais attachante et douce d’une histoire amoureuse, où deux prétendants issus de deux milieux différents (et qui ne se croiseront jamais dans le film) vont tenter de séduire la même femme.

 

email
SCENARIO 80%
MISE EN SCENE 83%
ACTEURS 78%
BANDE SON 79%
PHOTOGRAPHIE 86%
APPRECIATION GENERALE 82%
Vote final

Tout en retenue, « Brooklyn » est finalement un drame touchant et doux qui dégage un académisme romanesque charmant. Même si cette histoire d'amour (et cette thématique du trio amoureux) n'est pas follement originale, ce film traitant d'un basculement dans un nouveau monde cosmopolite est plutôt une réussite dans sa mise en scène et sa photographie extrêmement soignée.

Note finale 81%