Nos avis Ciné

Bridget Jones baby : Une suite légère et attachante


Après avoir rompu avec Mark Darcy, Bridget se retrouve de nouveau célibataire, 40 ans passés, plus concentrée sur sa carrière et ses amis que sur sa vie amoureuse. Pour une fois, tout est sous contrôle ! Jusqu’à ce que Bridget fasse la rencontre de Jack… Puis retrouve Darcy… Puis découvre qu’elle est enceinte… Mais de qui ???

  • Réalisateur(s): Sharon Maguire
  • Acteurs principaux: Renée Zellweiger, Patrick Dempsey, Colin Firth
  • Date de sortie: 05/10/2016
  • Nationalité: Américaine

Bridget-Jones-Gallery-06

 

En 2001, sortait une sympathique comédie « Le journal de Bridget Jones » tirait le protrait d’une célibataire trentenaire à la recherche de l’amour. Cette comédie a su réinventer la comédie romantique a attiré près de 3,5 millions de spectateurs en France. Le succès aidant, le film a eu le droit à une suite, trois ans plus tard, intiulée « Bridget Jones, l’âge de raison » qui a réunie plus de 2 millions de spectateurs en salles. Au total, les deux premiers volets ont rapportés plus de 544 millions de dollars de recettes dans le monde. Contrairement aux deux précédents films, ce troisième volet de « Bridget Jones » n’est pas une adaptation du roman d’Helen Fielding, le scénario étant ici un scénario original. On continue donc de suivre la célèbre célibataire dans sa vie, toujours incarnée par Renée Zellweiger, qui déclare : « J’aime voir ce film comme une histoire de passage à l’âge adulte qui arrive assez tard dans la vie du personnage. Quand on avance en âge, on se rend compte qu’il n’y a pas un seul moment dans la vie où on a tout compris et où on contrôle tout. Pour Bridget, ce chapitre de sa vie explore les différences entre la façon dont on imagine sa vie et le tour qu’elle prend en réalité. »

 

On retrouve donc la célèbre Bridget Jones qui vient de fêter son 43ème anniversaire au début du film. Sauf que sa vie amoureuse est toujours désespérément vide, d’autant qu’elle apprend que Daniel (incarné par Hugh Grant et qui n’a pas voulu reprendre son rôle) est porté disparu, et qu’elle doit assister à l’enterrement de son ancien amant, tout en constatant que Mark Darcy, son autre conquête s’est remis en couple. Bridget Jones se console avec son travail et ses blagues potaches avec sa collègue, et en s’apercevant que ses amis avancent. Tout va basculer en peu de temps, où en l’espace d’une petite semaine, Bridget va coucher avec Jack à l’occasion d’un festival de musique, puis remettre le couvert avec Mark Darcy. La situation va prendre une autre tournure lorsque Bridget tombe enceinte, sauf que les dates de conception ne permettent pas de déterminer qui est le père. Commence alors un sacré casse-tête pour Bridget et un trio amoureux savoureux pour le spectateur.

 

Ce troisième opus de « Bridget Jones » se révèle comme le meilleur de la trilogie car ce film est sans doute le plus fourni en situations comiques. Si les deux premiers étaient juste sympathiques, celui ci est un peu plus que cela. Sharon Maguire, à qui l’on doit le premier opus, parvient avec « Bridget 3 » de faire évoluer son personnage, rempli de mimiques savoureuses. Fini les kilos en trop dû à la gourmandise, Bridget est certes toujours maladroite et attachant, mais le film parle de la grossesse avec un sens de la modernité et des gags vraiment réussis. Le mystère de savoir qui est le père entre le richissime Jack (qui a mis au point un programme censé être infaillible sur les probabilités amoureuses) et le classe mais coincé Darcy porte le scénario de ce film, et nous sommes dans l’attente de la révélation et ce jusqu’au dernier plan. Un dernier plan formant un rebondissement inattendu appelant peut-être à une nouvelle suite, encore plus piquante. Si l’ensemble demeure toujours sympathique avec un petit supplément d’âme et d’humour par rapport aux précédents opus (mention spéciale à Emma Thomspon en gynéco espiègle), on regrette que la mise en scène soit si insipide, et surtout que le film mette autant de temps. Le film, qui dure 2 heures, aurait largement pu être écourté pour mieux gagner en rythme.


 

email
SCENARIO 77%
MISE EN SCENE 56%
ACTEURS 78%
HUMOUR 76%
BANDE SON 71%
APPRECIATION GENERALE 68%
Vote final

Finalement, « Bridget Jones Baby » est une comédie romantique légère, divertissante et attachante où Renée Zellweiger y est toujours au top ! Si le film comporte de grosses longueurs, le trio amoureux plus moderne qu'il n'y paraît suscite de l'empathie, et c'est déjà une bonne chose.

Note finale 71%