Nos avis Ciné

Boyhood : Renversant !


Chaque année, durant 12 ans, le réalisateur Richard Linklater a réuni les mêmes comédiens pour un film unique sur la famille et le temps qui passe. On y suit le jeune Mason de l’âge de six ans jusqu’ à sa majorité, vivant avec sa sœur et sa mère, séparée de son père. Les déménagements, les amis, les rentrées des classes, les premiers émois, les petits riens et les grandes décisions qui rythment sa jeunesse et le préparent à devenir adulte…

  • Réalisateur(s): Richard Linklater
  • Acteurs principaux: Ellar Coltrane, Patricia Arquette, Ethan Hawke
  • Date de sortie: 23/07/2014
  • Nationalité: Américaine
Un projet fou pour un résultat incroyable !!

Un projet fou pour un résultat incroyable !!

Quel projet fou de la part de Richard Linklater de vouloir réaliser un film en douze ans avec les mêmes acteurs principaux !! Et pourtant, il l’a fait ! Et le résultat est assez incroyable, ce film ne ressemblant à aucun autre, car ce n’est pas seulement un film, c’est un manifeste du temps qui passe ! En suivant le jeune Mason, de 6 ans jusqu’à ses 18 ans, nous partageons toute son évolution, au gré des bons et mauvais moments de sa famille.

Récompensé par l’Ours d’argent du meilleur réalisateur à la dernière Berlinade, « Boyhood » raconte également les mauvais choix amoureux de sa mère, l’évolution caractérielle de sa soeur et les tribulations de son père. Le film parvient à dégager une énergie et une atmosphère assez fascinantes. Car au lieu de se dérouler dans un cadre linéaire et raconter la vie entière de Mason, le film se concentre sur les petits riens de la vie (les jeux en famille, les virées en voiture, Mason et ses copains), ce qui rend le film passionnant et véritablement attachant. Les 2h43 du film passent, de ce fait, relativement vite, même s’il reste quelques longueurs.

La naissance d'un acteur, malgré le manque de scènes introspectives...

La naissance d’un acteur, malgré le manque de scènes introspectives…

La grande révélation du film se nomme Ellar Coltrane, assez éblouissant dans le rôle. On a souvent l’impression qu’il ne joue pas mais que c’est le spectateur qui s’immisce dans la vie de ce jeune garçon qui deviendra jeune homme, en perdant naturellement sa candeur mais en gagnant rapidement en maturité. Si l’évolution des autres personnages est aussi flagrante (la transformation physique d’Ethan Hawke est visible à l’oeil nu).

Néanmoins, malgré l’hypnotisme que renvoie le film, on peut regretter le manque de scènes introspectives (où apparaît Mason seul), qui nous aurait permis de rentrer dans les pensées du personnage principal, le film aurait été dans ce cas un pur chef d’oeuvre! Il est regrettable également que Linklater ne nous apporte que peu de repères chronologiques (une séparation entre les années par exemple ou par chapitre qui nous aurait permis d’apprécier encore plus) et un manque de marqueurs d’actualité (même si la scène pour la campagne 2008 d’Obama est sans doute la plus drôle du film). On gardera, en revanche, en mémoire l’ouverture (Mason allongé dans l’herbe qui regarde le ciel, image de présentation de cet article) et la fin du film (la rencontre de Mason avec une fille lors d’une sortie nature) façon de terminer le film par la fin de l’individu seul qui poursuivra son chemin, probablement en couple.

email
SCENARIO 87%
MISE EN SCENE 90%
ACTEURS 88%
BANDE SONORE 66%
APPRECIATION GENERALE 87%
Vote final

Projet fou de Richard Linklater, "Boyhood" se révèle être un film assez formidable sur les petits riens de la vie (bonheurs et malheurs) et offre au spectateur, un manifeste du temps qui passe. Le tout porté par des acteurs irréprochables et une mise en scène lumineuse !

Note finale 83%