Nos avis Ciné

Batman v Superman, l’aube de la justice : Une déception !


Après les événements dans Man of Steel, Metropolis a été rasée et Superman est le personnage le plus controversé dans le monde. Bien que pour certains, il soit encore un symbole d’espoir, d’autres le considèrent comme une menace pour l’humanité et réclament justice pour le chaos déchaîné sur Terre. Pour Bruce Wayne / Batman le justicier de Gotham City, Superman est clairement un danger pour la société. Il craint les effets d’un tel pouvoir sans contrôle sur le sort du monde et décide de porter son masque et son costume pour s’opposer à lui, tandis qu’une nouvelle menace met en danger l’humanité.

  • Réalisateur(s): Zach Snyder
  • Acteurs principaux: Ben Affleck, Henry Cavill, Jesse Eisenberg
  • Date de sortie: 23/03/2016
  • Nationalité: Américaine
THE mechant du film (qui n'arrive qu'à la fin du film)

THE mechant du film (qui n’arrive qu’à la fin du film)

 

Alors que les studios Marvel sont reconnus pour sa place prépondérante dans l’univers des super-héros (avec « Hulk », « Thor », « Captain America », « Iron man ») et dernièrement « Deadpool » qui avait pour ambition de tordre les codes habituels de ces films, le studio DC comics (le plus grand rival de Marvel) lui donne le change avec cet affrontement entre Batman et Superman, ses deux héros principaux. Doté d’un budget énorme de 250 millions de dollars, le film offre une relecture de ces deux mythes. D’un côté, Batman, tout d’abord. Après le triomphe de « The dark knight » et de sa suite « The dark knight rises », signés tous deux par Christopher Nolan, Christian Bale rend sa cape au profit de Ben Affleck, choix très contesté à l’époque de son annonce en 2013, mais soutenu par le cinéaste Zach Snyder : « Ben Affleck offrira un contraste intéressant au Superman d’Henry Cavill. Il a les qualités d’interprétation nécessaires pour créer le portrait nuancé d’un homme plus âgé et plus avisé que Clark Kent, et porte les stigmates d’un combattant du crime expérimenté, tout en conservant le charme que tout le monde attend du milliardaire Bruce Wayne. » De l’autre côté, Superman, toujours joué par Henri Cavill, personnage peut-être plus lisse que son homologue masqué, mais dont le film semble vouloir mettre particulièrement en lumière, puisque le film s’inscrit dans le prolongement direct de « Man of steel », sorti en 2013 et réalisé également par Zack Snyder. Ce cinéaste qui aime particulièrement les adaptations ne m’avait pas vraiment convaincu avec « Watchmen », « 300 » et l’infâme « Sucker punch », mais je garde en revanche un très bon souvenir d’un film mêlant animation et fantastique : « Le royaume de Ga’Hoole, la légende des gardiens », sorti en 2010.

Que vaut donc cette confrontation au sommet entre Batman et Superman, comme l’annonce la promo du film (comme son affiche par exemple) ? Eh bien, on peut déjà dire qu’il y’a tromperie sur la marchandise, tant ce combat attendu entre les deux super-héros n’a pas pas lieu et alors que l’on ne comprend jamais vraiment l’antagonisme entre les deux. Au lieu de cela, ce blockbuster est assez étrange à regarder, à cause d’un cruel manque de structure et d’une incarnation plus prononcée. L’exemple le plus criant étant que le film élude complètement la face humaine des super-héros, alors que ce qui est le plus intéressant dans ces films à mon avis, c’est cette confrontation intérieure entre la vie quotidienne et le caractère de super-héros de Batman et Superman, qui faisait justement la force de la trilogie « Batman » par Christopher Nolan.

Pendant les deux premières heures, « Batman versus Superman » se révèle être un film brouillon, où les séquences spectaculaires d’action se retrouvent noyées dans un film qui manque d’un véritable scénario, sans fluidité. Après être revenu sur la mort des parents de Bruce Wayne au début du film, on suit donc un film qui manque singulièrement de clarté, se prenant beaucoup trop au sérieux au cours de séquences dialoguées interminables et mal filmées. Le film passe du post 11 septembre pour une séquence impressionnante, pour passer au procès de Superman (vu par certains comme un étranger terrifiant) mais l’ensemble manque de liant et d’intensité. Au niveau des comédiens, Ben Affleck et Henry Cavill tiennent la baraque dans leurs rôles respectifs, en revanche, Jesse Eisenberg en grand méchant en fait des caisses et retrouve assez pénible. Quand à Wonder Woman qui fait son arrivée dans ce film (avant d’avoir son propre film prévu l’an prochain), son rôle apparaît très en retrait et très peu creusé.

Le problème de « Batman v Superman » réside donc essentiellement dans son scénario étiré, qui cherche constamment à se complexifier de manière assez prétentieuse et exaspérante. Après deux heures très longues, le blockbuster se rattrape heureusement dans sa dernière demie-heure lorsqu’arrive le méchant (une sorte de monstre de laboratoire imbattable) qui donnera lieu à une bonne grosse scène de baston réjouissante et prenante. Dommage que le film ne se réveille seulement qu’après presque 2 heures de film.

email
SCENARIO 57%
MISE EN SCENE 65%
ACTEURS 78%
BANDE SON 61%
EFFETS SPECIAUX 69%
APPRECIATION GENERALE 52%
Vote final

Blockbuster atypique, « Batman v Superman, l'aube de la justice » propose une narration exagérément complexe, pas suffisamment structurée et qui déçoit forcément. Malgré son intérêt pour ses effets spéciaux (particulièrement sa dernière demie-heure intense), le film ne parvient pas atteindre la force dramatique et narrative de « The dark knight ».

Note finale 63%