Nos avis Ciné

Au coeur de l’océan : Souffle épique !


Hiver 1820. Le baleinier Essex quitte la Nouvelle-Angleterre et met le cap sur le Pacifique. Il est alors attaqué par une baleine gigantesque qui provoque le naufrage de l’embarcation. À bord, le capitaine George Pollard, inexpérimenté, et son second plus aguerri, Owen Chase, tentent de maîtriser la situation. Mais face aux éléments déchaînés et à la faim, les hommes se laissent gagner par la panique et le désespoir…

  • Réalisateur(s): Ron Howard
  • Acteurs principaux: Chris Hemsworth, Benjamin Walker, Cilian Murphy, Tom Holland
  • Date de sortie: 09/12/2015
  • Nationalité: Américaine
Saisissant et fort !

Saisissant et fort !

 

Grand cinéaste de fresques inspirées d’histoire vraies, Ron Howard s’est taillé une sécré réputation de conteur d’histoire, au même titre que Ridley Scott. Après « Un homme d’exception » (2001, récompensé par l’Oscar du meilleur film et du meilleur réalisateur), mais aussi l’adaptation du Da Vinci Code (2006) de Dan Brown, en passant par Apollo 13 (1995) ou encore «Cocoon » (1985). Mais c’est son dernier film qui m’a vraiment le plus bluffé, c’est « Rush » en 2013, un film absolument formidable sur la rivalité de deux pilotes de formule 1 James Hunt et Nikki Lauda, le temps du championnat du monde de 1976. Prenant de bout en bout et avec une mise en scène au plus près de la course, « Rush » est peut-être aujourd’hui un de mes films préférés. L’attente de ce nouveau film de Ron Howard fut donc longue et intenable.

« Au cœur de l’océan » est donc l’adaptation cinéma du roman In the heart of the sea de Nathaniel Philbrick, lui même basé sur les mésaventures du baleinier l’Essex, lesquelles avaient également inspiré le roman culte d’Herman Melville, Moby Dick. Chris Hemsworth reprend ainsi le rôle titre qu’il avait déjà tenu dans « Rush », pour incarner cette fois un second (sous-capitaine) qui a la mauvaise surprise de devoir avoir pour capitaine un riche notable, avec qui il aura de nombreuses tensions. Le film qui se compose d’un récit dans le récit, en commençant par la présence de Melville qui pour trouver son prochain récit rend visite à un vieil homme qui faisait équipe dans l’Essex alors qu’il était adolescent. De là, le film raconte cette épopée de la chasse à la baleine qui au début du XIXème siècle se faisait afin de récupérer l’huile des cétacés pour faire fonctionner les lampes, élors même que le pétrole n’avait pas encore été trouvé.

Alors que le film a très mal démarré aux Etats-Unis, mais aussi en France, « Au cœur de l’océan » est pourtant un très bon film, et le genre de grand film d’aventures que l’on aimerait voir plus souvent au cinéma. D’abord, parce qu’ « Au cœur de l’océan » est un blockbuster très bien fait, avec comme d’habitude, un grand sens du détail. Comme avec la formule 1 dans « Rush », Ron Howard parvient à immerger le spectateur dans un univers totalement à part, et pas forcément connu de tous. En clair, si on n’y connait rien en pêche à la baleine et en vocabulaire maritime, le film est néanmoins clairement compréhensible, par des images mettant en avant des détails infimes sur des gestes ou des objets, ce qui rend le film passionnant, riche et ce même si on est totalement détâché du thème du film. Mais le film gagne véritablement à être vu (et particulièrement au cinéma) par ses effets spéciaux réalistes saisissants et une 3D vraiment réussie, qui rajoute à cette immersion dans ce film.

Construit comme un véritable conte héroïque, « Au cœur de l’océan » renverse les rapports de force entre l’homme et l’animal, entre le chasseur et sa proie. Aussi prenant que grandiose, ce film apporte aussi un grand et bon suspense au spectateur, où l’on se demande ce qui va advenir aux personnages, qui sont presques tous très bien incarnés, et surtout qui ont une réelle importance (le capitaine et son neveu, le second, le jeune qui raconte l’histoire, et même des personnages secondaires assez riches). Finalement, Ron Howard nous bluffe encore avec cette odyssée maritime qui tourne au cauchemar, sur fond d’affrontement avec la nature.

97fGAcmT4TSXarqWlABcLaoGJGJ


 

email
SCENARIO 91%
MISE EN SCENE 87%
ACTEURS 88%
BANDE SON 88%
3D ET PHOTOGRAPHIE 92%
APPRECIATION GENERALE 94%
Vote final

Visuellement abouti, narrativement scotchant, « Au cœur de l'océan » est un très grand film d'aventures, un très grand film tout court.

Note finale 90%