Nos avis Ciné

Attaque à Mumbai : Haletant (En e-cinéma le 4 juillet)


 Inspiré de faits réels.
Novembre 2008, une série d’attaques terroristes a lieu dans la ville de Mumbai. Durant trois jours, des hommes armés prennent d’assaut le légendaire Taj Mahal Palace Hôtel en retenant les clients et les employés qui s’y trouvent. Au milieu de ce chaos, le Chef du restaurant et un serveur vont risquer leur vie pour protéger leurs clients. Parmi eux, un couple va tout faire pour protéger leur nouveau-né. Alors que le monde entier découvre ces évènements tragiques, ce qui se déroule à l’intérieur dépasse l’inimaginable. L’histoire vraie des attaques terroristes qui se sont déroulées à Bombay en novembre 2008. 
  • Réalisateur(s): Anthony Maras
  • Acteurs principaux:Dev Patel, Arnie Hammer, Jason Isaacs
  • Date de sortie: 04/07/2019 en e-cinema
  • Nationalité: Australienne, indienne et américaine

Les reconstitutions d’attentats terroristes ont de plus en plus la côte au cinéma. Qu’il s’agisse du « 15h17 pour Paris » de Clint Eastwood, « Utoya,22 juillet » ou « Ce soir là et les jours suivants » à la télévision, ces reconstitutions jouent sur la mémoire immédiate des spectateurs encore marqués au fer rouge par les attentats du Bataclan, ou sur les tentatives d’attentat comme dans le cas du Thalys, permettant de souligner l’héroïsme d’une poignée d’individus. Cette fois, « Attaque à Mumbai » revient sur une série d’attentats survenus à Bangkok en Inde, en 2008. Du 26 au 29 novembre, 9 lieux différents de la ville sont attaqués quasi-simultanément, causant la mort de 188 personnes et en blessant 312. On pense beaucoup à un autre film qui a abordé le sujet « Taj Mahal » de Nicolas Saada, qui avait pour grande force de se situer en huis-clos et suivait une jeune femme coincé dans sa chambre d’hôtel. Ici, « Attaque à Mumbai » est moins un film de mise en scène élaborée, mais davantage un film qui prend la forme documentaire avec un soin particulier à la reconstitution fidèle de ces évènements tragiques.

Tout aussi captivant que « Taj Mahal », « Attaque à Mumbai » sort donc directement en e-cinema dès le 4 juillet, et c’est bien dommage tant le film aurait largement mérité une sortie en salles (mais malheureusement ce type de film est noyé par les films de super-héros). Pourtant, « Attaque à Mumbai » possède d’innombrables qualités : une installation plus que correcte des personnages, une minutie à détailler les événements, des personnages bien caractérisés sans verser dans le cliché et un indéniable sens du rythme. La grande force du film est de mettre en scène de ces héros ordinaires qui ont aidés à en protéger des centaines d’autres. Pour travailler sur ce film, le cinéaste Anthony Maras s’est inspiré du documentaire « Surviving Mumbai » et apporte une immersion assez intense à son projet. Le film nous offre des points de vues différents de l’attentat : les islamistes (10 jeunes pakistanais) qui sont en contact régulier avec leur guide, ce qui donne lieu à des scènes absolument effroyables. On comprend qu’ils sont complètement téléguidés à distance à propos de qui ils doivent tuer ou capturer. Parallèlement, on suit le point de vue des policiers qui tentent de rentrer dans le bâtiment, mais aussi les employés de cet hôtel qui ont l’avantage de connaître les moindres recoins du lieu attaqué. Anthony Maras ne nous ménage pas avec ce thriller faisant preuve d’un réalisme fou, aidé par des acteurs convaincants (Dev Patel très bon dans tous ses rôles), et donnant au film une teneur haletante et dramatique forte. Le film ose aussi montrer des exécutions froides, difficilement regardable par sa violence et son irrémédiable cruauté. Au final, un film qui se range dans le haut du panier auprès de « Utoya, 22 juillet » et « Taj Mahal »

email
SCENARIO 75%
MISE EN SCENE 77%
PHOTOGRAPHIE 80%
BANDE SON 74%
ACTEURS 80%
APPRECIATION GENERALE 78%
Vote final

Quelques mois après le tétanisant "Utoya, 22 juillet", cette reconstitution glaçante des attentats de Bombay en 2008 se révèle diablement efficace par sa minutie à reconstituer les faits, et sa volonté de mettre en avant l’héroïsme d'employés ordinaire. En variant les points de vue (terroristes, employés, policiers), Anthony Maras nous livre un film haletant et très réussi qui aurait largement mérité une sortie en salles. En e-cinema le 4 juillet.

Note finale 77%