Nos avis Ciné

Ange et Gabrielle : Daté


Gabrielle élève seule sa fille Claire. À 17 ans celle-ci est enceinte de Simon qui refuse de se voir imposer ce bébé. Gabrielle prend les choses en main et décide de demander de l’aide au père de Simon. Elle débarque donc dans le bureau d’Ange, mais celui-ci, célibataire endurci et grand séducteur, n’a jamais assumé sa paternité et n’a aucune intention de le faire. C’est une première rencontre explosive mais Gabrielle ne manque ni de charme, ni de détermination.

  • Réalisateur(s): Anne Giafferi
  • Acteurs principaux: Patrick Bruel, Isabelle Carré, Thomas Soliveres
  • Date de sortie: 11/11/2015
  • Nationalité: Française
Une comédie poussive...

Une comédie poussive…

Adaptation cinématographique d’une pièce de théâtre « L’éveil du chameau » de Murielle Magellan, « Ange et Gabrielle » est le troisième long-métrage d’Anne Giafferi, plus habituée à réaliser des épisodes de séries tv dont la très drôle « Fais pas ci, fais pas ça ». En réunissant Patrick Bruel et Isabelle Carré, la cinéaste vise à faire un film qui soit avant tout un film d’acteurs, sous couvert d’une comédie dramatique. Ou l’histoire de Gabrielle qui vient voir Ange, cadre d’entreprise, pour lui signaler que sa fille est enceinte du fils d’Ange. Celui ci n’a absolument aucune envie d’assumer la paternité de son fils.

Disons-le clairement, « Ange et Gabrielle » se veut être un film léger et sympathique sur un sujet sérieux, celui de la paternité des mineurs, vu essentiellement par les yeux des parents, qui vont petit à petit tomber amoureux. Mais malheureusement, il n’y a aucune surprise dans ce film, déjà vu mille fois, et qui parait assez daté. Sur des situations qui n’ont rien de neuf, le film « très fleur bleue », mais aussi très bavard ne présente en réalité que peu d’intérêt. Outre le fait que la bande-annonce délivre presque toutes les scènes comiques du film mais aussi les 3/4 de l’intrigue, il y’a aussi un terrible problème de rythme (on s’ennuie pas mal), mais aussi de montage (certains plans sont vide pendant de longues secondes).

Si le film n’est pas totalement désagréable, grâce à l’alchimie entre Patrick Bruel et Isabelle Carré qui sauvent l’ensemble, on peut regretter des situations convenues, et une impression que le film a été tourné avec 20 ans de retard, avec un snobisme parisien branché parfois un peu agaçant. Malheureusement, le pire réside dans sa mise en scène, plus télévisuelle que cinématographique, avec peu d’ambitions et une paresse frappante. Certes, « Ange et Gabrielle » est donc gentillet et bienveillant, mais on aurait aimé un peu plus de mordant et surtout d’originalité dans le propos.

 

email
SCENARIO 47%
MISE EN SCENE 42%
ACTEURS 73%
PHOTOGRAPHIE 58%
BANDE SON 46%
APPRECIATION GENERALE 45%
Vote final

Heureusement, le charme de ses comédiens (Patrick Bruel et Isabelle Carré) sauve le film. En dehors de cela, "Ange et Gabrielle" est un film assez ringard, daté, et sans originalité. Ni le scénario déjà vu, ni la mise en scène télévisuelle et paresseuse ne viennent ré hausser une comédie romantique française bas de gamme.

Note finale 51%