Nos avis Ciné

American sniper : le héros américain en ligne de mire


Tireur d’élite des Navy SEAL, Chris Kyle est envoyé en Irak dans un seul but : protéger ses camarades. Sa précision chirurgicale sauve d’innombrables vies humaines sur le champ de bataille et, tandis que les récits de ses exploits se multiplient, il décroche le surnom de « La Légende ». Cependant, sa réputation se propage au-delà des lignes ennemies, si bien que sa tête est mise à prix et qu’il devient une cible privilégiée des insurgés. Malgré le danger, et l’angoisse dans laquelle vit sa famille, Chris participe à quatre batailles décisives parmi les plus terribles de la guerre en Irak, s’imposant ainsi comme l’incarnation vivante de la devise des SEAL : « Pas de quartier ! » Mais en rentrant au pays, Chris prend conscience qu’il ne parvient pas à retrouver une vie normale.

  • Réalisateur(s): Clint Eastwood
  • Acteurs principaux: Bradley Cooper, Sienna Miller, Luke Grimes
  • Date de sortie: 18/02/2015
  • Nationalité: Américaine
Le héros américain en question

Le héros américain en question…

 

A 84 ans, Clint Eastwood est une légende incontestable du cinéma américain (et mondial). Si le grand acteur qu’il est, se fait plus discret au cinéma, sa production en tant que réalisateur s’est accrue ces dernières années, en alternant d’excellents films (« Gran Torino » (2008) en tête, mais aussi « L’échange » (2008) et même le controversé « Au-delà » (2010) que j’ai personnellement beaucoup apprécié en étant chargé d’une atmosphère singulière), mais aussi deux dernières productions plus ternes et décevantes, « J.Edgar » (2012) et surtout « Jersey boys » l’an dernier.

Quelque peu oublié par le palmarès des Oscars il y’a peu, « American sniper » met en scène l’histoire vraie de Chris Kyle, le sniper le plus meurtrier de l’histoire américaine. Pour l’interpréter, l’excellent Bradley Cooper (un de mes acteurs préféré), incarne le portrait d’un homme à la fois viril mais aussi sensible. Pour ma part, je lui aurait sans doute donné une petite statuette pour sa prestation. Le film est à l’image de la filmographie de Clint Eastwood, en se concentrant sur la figure du héros américain, en axant son point de vue sur ses contradictions et ses failles. Si le film a peut-être le défaut de révéler un poil trop pro-américain, où l’on montre peu le point de vue des terroristes (à l’inverse de son diptyque « Mémoires de nos pères »/ »Lettres d’Iwo Jima »), le film se révèle prenant et filmé avec soin et intensité, particulièrement les scènes de sniper, très réussies.

La guerre intimiste...

La guerre intimiste

« American sniper » est un film, que se sépare de manière implicite en deux parties, et qui mêle les différentes missions de Chris Kyle  et sa vie familiale, qui se désagrège au fil de son engagement militaire. Après une première heure un peu longue à mon goût, une fois que la scène d’ouverture percutante nous immerge dans le récit, Eastwood nous explique la raison de l’engagement de Chris Kyle (le 11 septembre, on pouvait s’en douter) et nous montre la vie de couple au départ chaotique puis plus apaisée. Le film prend une autre tournure une fois que le héros devient papa, et le poids psychologique de devoir « tuer » rend le film percutant et prenant, et impressionne dans des scènes d’actions, porté par un mixage sonore très réussi (tous les petits bruitages y sont : la gachette, les tirs, le vent) et confère au film un sentiment d’immersion, particulièrement addictif dans sa deuxième heure.

Eastwood prend aussi et avant tout le pouls de l’Amérique d’aujourd’hui et même si on peut regretter la subjectivité de son récit et son sens unique, le réalisateur n’abuse pas de scènes sanglantes, et rend la copie d’un film de guerre différent et captivant. Il parvient même à apporter des scènes impressionnistes à ce film, lors de la scène de la tempête de sable, incroyablement réussie. Avec plus de 850 000 entrées en à peine une semaine, le film a réalisé le meilleur démarrage de la carrière du grand réalisateur.

 

email
SCENARIO 71%
MISE EN SCENE 81%
ACTEURS 92%
BANDE SON 95%
PHOTOGRAPHIE 88%
APPRECIATION GENERALE 82%
Vote final

Film de guerre captivant et différent, "American sniper" nous montre avant tout les contradictions de la figure du héros américain, en étant malheureusement trop pro-américain. Toutefois, le film gagne en intensité (après une première heure plus lente), porté par la performance, à la fois virile et sensible de Bradley Cooper, un mixage sonore réussie et certaines scènes d'action bluffantes.

Note finale 84%