Nos avis Ciné

ALL CHEERLEADERS DIE: POM POM GORE


Alors qu’une tragédie secoue Blackfoot High, la rebelle Mäddy Killian choque le corps étudiant en rejoignant l’équipe de pom-pom girls. Cette décision est source de division entre Mäddy et son ex-petite amie Leena Miller, une solitaire qui dit pratiquer la magie noire. Suite à une confrontation avec l’équipe de football masculine locale, Mäddy et ses nouvelles amies sont entraînées dans un grand huit surnaturel et destructeur ne leur laissant aucune échappatoire.

  • Réalisateur(s): Lucky Mc Kee/ Chris sivertson
  • Acteurs principaux: Caitlin Stasey, Sianoa Smit-McPhee, Brianna Womick
  • Date de sortie: 2013/2014
  • Nationalité: Américaine
"Jawbreaker  style"

« Jawbreaker style »

Lucky Mc Kee  ( May’2002′, The Woods ‘2006’, The Woman’2011′,  )  décide de faire un remake de son propre film fait en 2001 « All the Cheerleaders Die », épaulé cette fois par Chris Sivertson.  All Cheerleaders die raconte l’histoire d’un groupe de Pom-pom girls trouvant la mort dans un accident de voiture provoqué par les quarterbacks de leur Lycée. Une autre étudiante, passionnée de sorcellerie, va leur permettre de retrouver possession de leur corps. Elles deviennent alors, une sorte de vampires surréalistes dotés de pouvoirs hors du commun étant dans l’obligation de se nourrir de sang. C’est évidemment sur les quarterbacks qu’elles vont trouver source d’inspiration en les démastiquant un à un…

"Leadeuse de sang"

« Leadeuse de sang »

Dés les premières images, ont sait que l’on va avoir affaire à un ‘Teen Movie’, on a tout de suite notre sensibilité nostalgique mis en éveil, cette fibre à l’intérieur de nous conditionnée aux films et au ‘ Soap-Opera’ des années 90. Car All The Cheerleaders Die emprunte beaucoup, voir énormément à cette catégorie du genre là. Dans un premier temps il y’a du ‘Jawbreaker’, représenté ici par le clan très fier des pin ups hautaines qui orne le haut du panier du lycée, avec ces images et plans quasi similaires au métrage de Darren Stein, puis vient ensuite le côté sorcellerie surréaliste avec ces cailloux précieux s’illuminant et virevoltant au dessus de la ‘sorcière’ attitrée ( Siaona Smit Mc Phee) qui du coup par le principe, et par la mise en forme de l’attirail révélé, nous plonge tout droit dans un épisode de ‘Charmed’ en enlevant la crétinerie parfois éhontée de ses principales protagonistes. Mais là ou se rapproche le plus le film de Lucky mc Kee, c’est bel et bien dans une péloche du même acabit datant de 1996  du réalisateur Andrew Fleming, ‘Dangereuse Alliance’ frappante de ressemblance et d’atomes encrés et crochus dans toute son évidence. En effet nous retrouvions déjà presque 20 ans plus tôt ce côté ésotérique, magique, et de folie destructrice explosant en plein vol dans le clan des filles concernée, avec rivalité et parfois meurtres maladroits.

"Ceci est mon sang"

« Ceci est mon sang »

Au final, même si on se retrouve face à un film ultra référencé,  même si on sent parfois la guimauve nauséabonde d’un temps nineties révolu nous monter plein nez , et même si souvent la  déconcertante déconvenue du scénario (quelquefois fatras), mais souvent jouissif ( les morts et les situations cocasses s’enchainent à un rythme effréné) All The Cheerleaders die  n’en reste pas moins un film d’une bonhomie sans égal, avec son lot de surprises imaginatives ( les pièges à loup) et une réelle détermination à vouloir s’amuser, sans prétention et avec une efficacité communicative, pour des spectateurs qui chercheront, tout comme moi à renouer le temps d’un instant avec un cinéma n’existant plus (Dangereuse Alliance, Les Ensorceleuses, les Sorcières d’Eastwick, La Mort Vous Va Si Bien, Heathers,) etc etc etc, ( bon dieu que ce cinéma là manque comparativement au panorama actuel trop sclérosé par les  blockbusters!) mais ça c’est une autre histoire, dans un autre dossier, d’une autre vie….

DECOUVRONS LA BANDE ANNONCE:

email
Scénario 65%
Réalisation 64%
Jeu d'acteurs 67%
Ambiance sonore 82%
Appréciation Globale 69%
Vote final

Grâce à son aspect jubilatoire décomplexé, le dernier Mc Kee se regarde allongé sur son sofa, la banane aux lèvres et les pieds en éventail un soir d'halloween, bourré de friandises aux chocolat. Et ça peu de films peuvent se targuer d'être fun sans être chiant, c'est déjà ça de pris, et moi je prends...

Note finale 69%
Note des Lecteurs
0 votes
0