Nos avis Ciné

A trois, on y va : Triangle amoureux réjouissant


Charlotte et Micha sont jeunes et amoureux. Ils viennent de s’acheter une maison près de Lille pour y filer le parfait amour. Mais depuis quelques mois, Charlotte trompe Micha avec Mélodie… Sans rien soupçonner, se sentant toutefois un peu délaissé, Micha trompe Charlotte à son tour… mais avec Mélodie aussi ! Pour Mélodie, c’est le vertige. Complice du secret de chacun. Amoureuse des deux en même temps…

  • Réalisateur(s): Jérôme Bonnell
  • Acteurs principaux: Anais Demoustier, Félix Moati, Sophie Verbeeck
  • Date de sortie: 25/03/2015
  • Nationalité: Française
Un triangle amoureux original et délicat

Un triangle amoureux original et délicat…

En 2013, Jérôme Bonnell réalisait son film « Le temps de l’aventure », porté par Emmanuelle Devos. Un film absolument indispensable qui abordait l’amour de manière inattendue (ou comment une femme mariée venait à tomber amoureuse d’un homme plus âgé dans un train). Après cette belle découverte,  j’attendais donc ce film, d’autant que les thématiques du réalisateur sont encore bien présentes dans ce film (l’amour interdit, la tentation) mais aussi une mise en scène empreinte de subtilité et de sensualité. Au contraire de « Hacker », dont je viens de parler, je n’ai pas été déçu par ce film là qui se révèle non seulement très attachant, mais aussi surprenant.

Si Bonnell reprend la classique partition du triangle amoureux, il la transforme complètement en « reliant » tous les protagonistes entre eux, et en immisçant le personnage d’Anais Demoustier, (prénommé Mélodie, et qui déforme la « partition amoureuse classique », c’est plutôt bien vu.) En gardant les fondamentaux du vaudeville amoureux (l’amant qui arrive plus tôt que prévu), Bonnell insuffle à son film un air de modernité, non seulement avec cette liaison lesbienne (si rare au cinéma) mais aussi par son ton juste, délicat et burlesque, ancré dans une réalité (tourné à Lille et non à Paris, pour une fois!). Ce qui est fascinant avec ce film, c’est qu’il traite avant tout d’amour et de sensualité que d’un véritable choix qui se déterminerait sur la sexualité.

Un film sensuel et touchant sur l'amour

Un film sensuel et touchant sur l’amour

« A trois, on y va » est avant tout, un formidable film d’acteurs. Véritable révélation du film selon moi, Félix Moati, révèle de manière juste et touchante ses failles. Très convaincantes aussi, Anais Demoustier (déjà formidable dans « Une nouvelle amie » de F.Ozon) apparaît comme le point de vue central du film, elle qui est la seule finalement à connaître toute la complexité de cette situation. Moins connue, mais non moins talentueuse, Sophie Verbeeck réussit à toucher, malgré un rôle compliqué. Outre la partition de ses acteurs, Bonnell parvient à créer une mise en scène subtile mais très intelligente, qui met les personnages en miroir, avec souvent cet aspect symétrique où l’on voit dans le cadre, deux personnages réaliser la même action, ou en portant au centre de l’action le personnage de Mélodie.

Touchant, sensible et attachant, « A trois, on y va » a un seul petit défaut : sa fin. Sans en dire trop, après avoir assumé cette situation particulière de tripartisme amoureux, le film semble faire marche arrière pour une fin un peu plus convenue. Malgré cela, cette fin se conçoit aisément en rapport, car au final, elle apparaît paradoxalement assez surprenante, même si on peut regretter le léger manque de « risques ». Reconnaissons tout de même le talent que j’ai découvert que récemment de Jérôme Bonnell qui me donne envie de voir ses films précédents à 2013. En clair, n’ayez pas peur, Allez-y à trois, à deux, tout seul, mais allez-y !!

email
SCENARIO 86%
MISE EN SCENE 91%
ACTEURS 91%
BANDE SON 71%
PHOTOGRAPHIE 88%
APPRECIATION GENERALE 89%
Vote final

En partant sur les fondamentaux du vaudeville, "A trois, on y va" redessine le triangle amoureux classique, en insufflant de la modernité, aussi bien dans son propos, que dans sa mise en scène subtile, gracieuse et qui se joue de la symétrie du cadre. Touchant, sensuel et attachant, ce film est une franche réussite. Allez-y à trois, à deux, tout seul, mais allez-y !!

Note finale 86%