Animation

Zootopie : Le renouveau Disney !


Zootopia est une ville qui ne ressemble à aucune autre : seuls les animaux y habitent ! On y trouve des quartiers résidentiels élégants comme le très chic Sahara Square, et d’autres moins hospitaliers comme le glacial Tundratown. Dans cette incroyable métropole, chaque espèce animale cohabite avec les autres. Qu’on soit un immense éléphant ou une minuscule souris, tout le monde a sa place à Zootopia !Lorsque Judy Hopps fait son entrée dans la police, elle découvre qu’il est bien difficile de s’imposer chez les gros durs en uniforme, surtout quand on est une adorable lapine. Bien décidée à faire ses preuves, Judy s’attaque à une épineuse affaire, même si cela l’oblige à faire équipe avec Nick Wilde, un renard à la langue bien pendue et véritable virtuose de l’arnaque …

  • Réalisateur(s): Byron Howard et Rich Moore
  • Acteurs principaux: les voix de Marie-Eugénie Maréchal, Alexis Victor, Pascal Elbé et Thomas Ngijol
  • Date de sortie: 17/02/2016
  • Nationalité: Américaine

zootopie_fr_hd

 

 

La célèbre franchise Disney qui a produit d’innombrables classiques qui ont durablement marqué l’imaginaire collectif de beaucoup d’enfants, est de retour. Le studio s’est associé à Pixar, en tant que producteur pour leur films, ce qui a donné les derniers grands films d’animation que l’on connait (Vice versa, Cars, La haut, Wall-E). Mais à côté de leur activité de producteur, les studios Disney continuent de réaliser leurs propres films. Ces dernières années, et avant Zootopie les derniers classiques Disney s’appellent « La princesse et la grenouille » (2009), Les mondes de Ralph (2012), La reine des neiges (2013) et enfin Les nouveaux héros (2015).

« Zootopie » est né d’un constat fait par les créateurs du film qui ont découvert que les animaux forment deux groupes, celui des prédateurs et celui des proies. Ce dernier groupe se révèle être 10 fois plus nombreux que le premier. De ce constat est né cette idée d’une ville utopiste sans humains dans laquelle tous les animaux vivent en harmonie, tout en conservant des instincts sauvages. « Zootopie » est d’abord un film avec un vrai univers qui compte 64 espèces animales différentes, dispatchés en quartiers (la place du Sahara composée de dunes, le quartier de la Forêt Humide, ou encore Toundraville, constitué de neige et de glace), tout cela afin que chaque animal se sente bien dans son environnement habituel.

« Zootopie » suit ainsi Judy Hopps, une lapine qui suit le rêve de devenir policière. Après être raillée par sa famille (qui espère qu’elle poursuive l’activité de maraîcher de carottes), mais aussi par ses collègues (pour sa petite taille), elle entre enfin dans la police à Zootopie, une ville fantastique, donnant lieue à une scène grandiose lorsque l’on suit l’arrivée de Judy dans la ville. Collé à la tâche ingrate de mettre des PV aux voitures mal garées, Judy aspire à suivre des enquêtes policières plus passionnantes. Jusqu’au jour où elle va suivre un renard futé, Nick Wilde, arnaqueur professionnel. Afin que celle ci ne le dénonce pas, elle va lui proposer de faire équipe afin de résoudre en seulement 48 heures, une étrange affaire de disparition d’une loutre.

Le film commence comme un buddy-movie (un genre cinématographique qui consiste à montrer deux héros très différents, ici un lapin et un renard, aux antipodes l’un de l’autre dans leur conception de la vie, la première honnête et droite, le second futé et avide d’argent et qui doivent travailler ensemble.) Ce début d’enquête policière va finalement emmener le film dans une autre direction, où le film révèlera une critique de notre société actuelle. En effet, Zootopie est un film à la double lecture, aussi bien pour les enfants qui riront beaucoup et s’attacherons à ces animaux (en particulier à Flash ce paresseux hilarant, travaillant (et ce n’est pas un hasard) dans une administration), mais s’adresse aussi aux grands, puisque le film nous interroge sur l’exclusion des individus suite à des agressions de la part des animaux prédateurs (ce qui fait écho à l’actualité) ou encore sur les manœuvres politiques. Saupoudré par des belles valeurs de tolérance entre les races, Zootopie est donc une franche réussite, spectaculaire, avec de nombreux rebondissements, qui réjouira petits et grands.

Zootopie_NewHeader_BBBuzz-932x466

Au niveau des graphismes, Zootopie est assez époustoufflant, harmonieux et coloré. Zootopie est aussi parfois extrêmement drôle, avec notamment cette phrase de Nick adressé à la lapine Judy au sujet d’une employée (qui est un mouton), où il dit « Tu crois qu’elle se compte elle-même pour s’endormir? », et ce dessin animé multiplie les clins d’oeil aux autres films Disney, ainsi un personnage vend des DVD à la tire de films de la firme aux grandes oreilles pas encore sortis, comme « La reine des neiges 2 », tout comme ce petit opposum, qui fait référence au mythique film « Le parrain ». Très réussie également, la musique originale de Shakira et la bande son de Michael Giacchino (qui avait participé à celle de Jurassic World) contribue à porter ce film parmi les meilleurs de ces dernières années. Seul bémol finalement, sa durée, un poil longue en particulier pour les enfants (1h48)

 

email
SCENARIO 87%
MISE EN SCENE 85%
PERSONNAGES 92%
BANDE SON 91%
GRAPHISME 89%
APPRECIATION GENERALE 86%
Vote final

Inventif et original, Zootopie est peut-être le meilleur film d'animation Disney, depuis des années. A la fois réjouissant et soigné dans son visuel, intelligent et subtil dans son propos (avec un fond politique autour de la ségrégation des races et des discriminations), émouvant, attachant et finalement optimiste, Zootopie est une petite perle et un renouveau des studios Disney.

Note finale 88%