Animation

Vaiana, la légende du bout du monde : Quand Disney nous réchauffe le coeur !


Il y a 3 000 ans, les plus grands marins du monde voyagèrent dans le vaste océan Pacifique, à la découverte des innombrables îles de l’Océanie. Mais pendant le millénaire qui suivit, ils cessèrent de voyager. Et personne ne sait pourquoi…
Vaiana, la légende du bout du monde raconte l’aventure d’une jeune fille téméraire qui se lance dans un voyage audacieux pour accomplir la quête inachevée de ses ancêtres et sauver son peuple. Au cours de sa traversée du vaste océan, Vaiana va rencontrer Maui, un demi-dieu. Ensemble, ils vont accomplir un voyage épique riche d’action, de rencontres et d’épreuves… En accomplissant la quête inaboutie de ses ancêtres, Vaiana va découvrir la seule chose qu’elle a toujours cherchée : elle-même.

  • Réalisateur(s): John Musker et Ron Clements
  • Acteurs principaux: les voix de Cerise Calixte, Anthony Kavanagh et Mareva Galanter
  • Date de sortie: 30/11/2016
  • Nationalité: Américaine

maxresdefault (2)

Moins de dix mois après l’excellent « Zootopie », Disney s’est déjà retroussé les manches en travaillant en parallèle sur « Vaiana, la légende du bout du monde », qui sort en salles trois semaines avant les fêtes de fin d’année. Réalisé par le duo Ron Clements et John Musker, qui avaient déjà officié pour deux grands classiques du studio que sont « La petite sirène » et « Aladin », « Vaiana » s’inspire d’un mystère véritable en Océans où des navigateurs polynésiens ont subitement arrêtés de voyager sans que l’on parvienne à en déterminer la cause. Pour renforcer la véracité de leur production, les deux cinéastes se sont rendus au sud de l’Océanie afin de rencontrer en personne les us et coutumes des habitants, et de s’imprégner de la culture et de la musique polynésienne. Très soucieux de la préservation écologique, Disney continue de placer les personnages de ses films après « Le monde de Dory ».

Avec « Vaiana », la stratégie de Disney est claire, celle de réitérer le carton de « La reine des neiges », qui, sorti à la même période en 2013 avait rassemblé plus de 5,7 millions de spectateurs. « Vaiana » nous propose de sortir de la morosité ambiante, en posant son cadre sur des îles polynésienne, un cadre idyllique mais aussi inhabituel pour un film d’animation à quelques semaines des fêtes de fin d’année. Le récit intègre un postulat classique où une jeune fille téméraire issue d’une famille à la culture bien ancrée, va partir à l’aventure, après qu’un danger mystérieux (à savoir une perte inexplicable des récoltes et des ressources maritimes) menace la vie des habitants de cette île. Accompagné d’un poulet idiot mais désopilant, Vaiana va partir à la recherche de Maui, demi-dieu du ciel et de la mer, le seul capable avec elle de faire revenir la vie dans l’archipel.

Vaiana-Teaser-2

Cette aventure rythmée a tout du grand spectacle familial idéal pour les fêtes ! Son récit à portée universelle se rapproche de plusieurs productions estampillées Disney, comme « Pocahontas » pour son héroïne bravant les interdits, « La petit sirène » pour le cadre proche de l’océan. Mais on pense aussi à « Dragons » (du voisin Dreamworks) qui mettait aussi en avant une tribu ancestrale menacée, ou encore à « Avatar » de James Cameron pour son visuel. Sur ce dernier point, c’est sans doute LE gros point positif du film, sa 3D immersive et réussie nous laisse à voir des graphismes d’une beauté spectaculaire. Rarement on en a pris autant plein les yeux devant ce film d’animation, conçu pour être vu par toute la famille, et qui donnera (notamment aux petites filles qui se reconnaîtrons dans son héroïne courageuse et téméraire) un exemple, similaire à la princesse Anna dans « La reine des neiges ». Teinté de fantastique dans les pouvoirs magique de Vaiana qui écarte l’eau de son chemin (les références religieuses sont présentes mais restent discrètes), ce film d’animation renoue également avec des musiques réussies, à l’instar du « Bleu lumière » de Cerise Calixte. Toutes ces pauses musicales savamment dosées nous font bouger frénétiquement le pied tant celles ci sont abouties et prenantes. Tout cela forme un dessin animé féministe et moderne tout en conservant un goût pour la tradition, une grande leçon de la part de la firme aux grandes oreilles.

email
SCENARIO 83%
MISE EN SCENE 91%
PERSONNAGES 85%
GRAPHISMES ET 3D 92%
BANDE SON 89%
APPRECIATION GENERALE 88%
Vote final

Meilleur (et plus original) que « La reine des neiges », « Vaiana » est un moment d'aventure et d'évasion, qui plaira à toute la famille. Rythmé avec ses chansons entraînantes, sublime dans dans ses graphismes et sa 3D et poétique dans son discours écologique, « Vaiana » parvient à nous réchauffer le cœur, parfait pour l'hiver !

Note finale 88%