Animation

Le petit prince : Le réveil de l’enfance


C’est l’histoire d’une histoire.
C’est l’histoire d’une petite fille, intrépide et curieuse, qui vit dans un monde d’adultes.
C’est l’histoire d’un aviateur, excentrique et facétieux, qui n’a jamais vraiment grandi.
C’est l’histoire du Petit Prince qui va les réunir dans une aventure extraordinaire.

  • Réalisateur(s): Mark Osborne
  • Acteurs principaux: les voix de : André Dussolier, Florence Foresti, Vincent Cassel
  • Date de sortie: 29/07/2015
  • Nationalité: Américaine
Une adaptation brillante et poétique...

Une adaptation brillante et poétique…

Quel pari fou d’adapter le chef d’oeuvre de St Exupéry ! C’est pourtant ce à quoi s’est attaqué Mark Osborne, réalisateur de l’excellent « Kung Fu Panda » qui change complètement d’univers avec « Le Petit Prince ». Traduit dans 243 langues et vendu à 145 millions d’exemplaires dans le monde, l’ouvrage est à ce jour, le plus vendu après « La Bible » ! Avant d’être adapté par Osborne, beaucoup se sont cassés les dents sur cette délicate adaptation, et non des moindres, Orson Welles ou encore Walt Disney...Doté d’un budget colossal de 60 millions de dollars, le film est né d’une initiative française (après 9 ans de préparation!), et proposé à Osborne, qui utilise, comme dans « Kung Fu Panda », deux techniques d’animation : l’image de synthèse (pendant une grande partie du film) et la stop-motion (pour raconter l’histoire onirique du Petit Prince).

Un film visuellement parfait...

Un film visuellement abouti…

Présenté hors-compétition lors du dernier Festival de Cannes, « Le Petit Prince » nous présente d’abord la vie bien rangée d’une fillette élevée seule par sa mère, qui régit chaque minute de sa vie dans un planning à faire peur ! L’agencement ordonné et droit des maisons, porté par une mise en scène que ne renierait pas Jacques Tati, va se retrouver perturbé par la présence d’un voisin un brin farfelu, qui dès la première nuit va s’immiscer d’une manière impromptue dans la maison de cette fillette. Peu à peu, la fillette va se rapprocher de cet aviateur qui lui raconte en filigrane l’histoire envoûtante du Petit Prince. Je dois l’avouer, mes souvenirs de l’oeuvre de St-Ex sont un peu lointains, mais pas d’inquiétude, le film ne suit pas à la lettre et ne cherche pas à complexifier l’histoire originale, qui sert ici de toile de fond à l’histoire principale, celle d’une fillette qui cherche à comprendre le sens de la vie, par l’aide de ce vieillard.

« Grandir, c’est pas le pire, c’est oublier qui l’est ». Cette citation de l’aviateur (le personnage du vieillard représente St-Ex) correspond parfaitement au film, qui retranscrit avec magie et poésie cette histoire bienveillante. Le message que dit le film est de ne pas oublier son enfance et les rêves qui les accompagnent, un peu la même histoire que « Vice versa » finalement. Le film s’adresse aussi bien aux enfants qu’aux plus grands, avec un double message qui rend le film très réussi. Visuellement abouti et superbe, le tout mis en forme par une splendide 3D et une bande-son très belle, « Le Petit Prince » peut cependant avoir quelques défauts comme une durée du film un peu longue et une fin qui se disperse un peu trop. Néanmoins, la douce poésie que dégage le film, qui appréhende à la fois le réel tout en contemplant le rêve, fait naître des images infiniment merveilleuses…

 

email
SCENARIO 86%
MISE EN SCENE 87%
PERSONNAGES 85%
BANDE SON 86%
3D 92%
APPRECIATION GENERALE 86%
Vote final

Visuellement abouti et porté par une 3D splendide, "Le Petit Prince" se révèle être une adaptation poétique et brillante. Le film réveille notre enfance au travers d'images superbes et d'une histoire bienveillante, malgré une fin un peu trop dispersée...

Note finale 87%