Animation

Angry birds : Le film qui donne envie de jouer !!


Ce film nous amène sur une île entièrement peuplée d’oiseaux heureux et qui ne volent pas – ou presque. Dans ce paradis, Red, un oiseau avec un problème de colère, le très pressé Chuck, et l’imprévisible Bomb ont toujours été mis à l’écart. Mais lorsqu’arrivent des cochons verts mystérieux sur l’île, ce sera la mission de ce groupe de parias de découvrir ce que trament les cochons.

  • Réalisateur(s): Clay Kaytis et Fergal Reilly
  • Acteurs principaux: Les voix d’Omar Sy, Audrey Lamy et Jason Sudeikis
  • Date de sortie: 11/05/2016
  • Nationalité: Américaine
Red, Chuck et Bomb

Red, Chuck et Bomb

 

Très récemment, je me suis pris de passion pour ce jeu développé par Rovio et lancé en 2009 sur les applications pour smartphones. Cette application, qui connait un succès monstre avec plus d’un milliard de téléchargements dans le monde, repose sur un principe simple : lancer des oiseaux par le biais d’un lance-pierre sur des cochons, installés sur des structures, afin de les détruire. Un jeu simple d’utilisation et enfantin, mais croyez-moi, terriblement addictif. Attiré par l’universalité du jeu, Sony Pictures (qui a notamment produit plusieurs films d’animation, comme « Tempête de boulettes géantes », « Les schtroumpfs » ou encore « Hôtel transylvanie ») a eu l’autorisation de Rovio afin de développer ce film, au budget pharaonique de 175 millions d’euros (avec il faut le signaler un budget dédié au marketing et à la distribution plus important que l’animation en elle-même). Si les jeux vidéos envahissent progressivement les salles de cinéma, le producteur John Cohen explique son approche : « Nous avons vu dans le concept de base du jeu la promesse d’une fantastique comédie d’animation. C’était l’occasion de développer les protagonistes d’Angry Birds et de transformer les oiseaux en personnages à part entière dotés de leur propre personnalité et de pouvoirs uniques. Mais le film repose également sur l’idée émouvante, que, comme dans le jeu, les oiseaux se sont fait voler leurs œufs par ces cochons verts et doivent lancer une mission de recherche pour récupérer leur progéniture. »

maxresdefault (3)

Premier film du duo Clay Kaytis et Fergal Reilly qui ont officié chacun de leur côté à l’animation de « La reine des neiges » ou aux storyboards d’autres long-métrages, « Angry Birds » commence par développer un personnage colérique Red, le mythique oiseau rouge aux sourcils épais, raillé dans son enfance et méprisé en tant qu’adulte. Assez étrange dans son premier quart d’heure, on ne comprend pas bien où le film veut nous emmener, et demande un certain temps d’adaptation à cet univers atypique d’oiseaux qui ne savent pas voler et reclus sur leur île. Le film prend son temps à nous présenter les personnages, tous ayant une particularité, Chuck, l’oiseau jaune à la vitesse supersonique, Bomb l’oiseau noir explosant à la moindre contrariété et tous les autres personnages phares de la franchise de Rovio. Peu à peu, l’histoire va prendre une toute autre tournure lorsqu’un bateau remplis de cochons s’approche de leur île et va vouloir se lier d’amitié avec les oiseaux. Très méfiant, Red refusera de participer à la fête et sera rejeté par la plupart de ses congénères, jusqu’au jour où les cochons emporterons les œufs des oiseaux avec pour objectif de les manger, et le personnage de Red se transformera dès lors en héros.

Assez lisse dans son démarrage, « Angry birds » prend ensuite de l’épaisseur avec des effets numériques saisissants et un attachement de plus en plus fort avec ses personnages haut en couleurs. Certes, le gros défaut du film demeure en son scénario léger comme une plume, mais « Angry birds » se suit néanmoins avec un vrai plaisir, où la dernière demie-heure du film (à savoir l’attaque des oiseaux sur les cochons) est extrêmement rythmée et purement virevoltante. Le film d’animation dégage également un humour salvateur dans les gaffes de ses personnages, tout en glissant ça et là, des clins d’oeil au jeu qui vont avoir une incidence sur l’histoire (on pense aux caisses d’explosif ou au fameux lance-pierre).

 

email
SCENARIO 62%
MISE EN SCENE 79%
PERSONNAGES 82%
GRAPHISMES 83%
HUMOUR 76%
APPRECIATION GENERALE 73%
Vote final

Construit comme un univers coloré et idyllique, « Angry birds » réjouira petits et grands dans l'énergie de son récit, malgré son scénario de départ très mince. Pas forcément révolutionnaire de par sa prévisibilité, on rit pas mal et on passe un bon moment devant ce film d'animation, qui donne furieusement envie de rejouer au jeu dès la sortie de la salle.

Note finale 75%