Actualités

TOP 20 des Meilleurs films de 2015 [Selon Alexis]


Après avoir vu 238 films cette année (contre 242 en 2014), il est l’heure de tirer le bilan de cette année 2015, riche en émotions. Un premier constat tout d’abord, si on compte beaucoup de bons films cette année, on compte très peu de très bons films (à mes yeux), et aucun ne s’est véritablement détaché des autres. Un classement comme je le dis souvent, cela évolue avec le temps, et un film très bien classé peut m’apparaitre dans quelques années comme plus nuancé, ou inversement. Ici, c’est donc un donc un classement à l’instant T que je vous propose. Avec de tout cette année : des blockbusters, des films d’auteurs, de la comédie, du drame social, du thriller ou encore de l’animation. Bref, une année presque comme les autres. Même chose au niveau des nationalités, il n’y a pas QUE des films américains et français (même si ils sont toujours très présents), mais ce TOP 20 contient aussi dans le désordre des films allemands, britanniques, argentinos-espagnols ou encore brésiliens.

Qui succèdera à « Mommy », mon meilleur film de l’année 2014 ??

20 – THE WALK – Rêver plus haut (de Robert Zemeckis)

Cette incroyable histoire vraie de la traversée des 2 tours du World Trade Center par le funambuliste Philippe Petit vaut indéniablement le coup d’oeil pour sa 3D extrèmemement vertigineuse, sa photographie stylisée, sur fond de poésie autour des symboliques de l’homme en relation avec sa liberté.

The-Walk-Movie-2015-Zemeckis-JGL

19 – A TROIS, ON Y VA (Jérôme Bonnell)

Deux ans après l’éblouissant « Le temps de l’aventure », Jérôme Bonnell récidive avec ce triangle amoureux atypique. En partant sur les fondamentaux du vaudeville, « A trois, on y va » redessine le triangle amoureux classique, en insufflant de la modernité, aussi bien dans son propos, que dans sa mise en scène subtile, gracieuse et qui se joue de la symétrie du cadre. Touchant, sensuel et attachant, ce film est une franche réussite.

A trois on y va

18 – JACK ( Edward Berger)

Cet étonnant film allemand suit un jeune garçon de 10 ans, accompagné de son petit frère à la recherche de leur mère qui les a laissé en plan. Ce film apporte un souffle de liberté et se révèle saisissant, le tout semblant  être né sous la bonne étoile des frères Dardenne.

featured_jack

 17 – LE PETIT PRINCE (Mark Osborne)

Cette adaptation du Petit Prince par le réalisateur de « Kung fu panda » est une petite merveille visuelle et poétique. Le film réveille notre enfance au travers d’images superbes (et d’une 3D splendide) et d’une histoire bienveillante, malgré une fin un peu trop dispersée…

Le réveil de l'enfance...

Le réveil de l’enfance…

16 – MISSION IMPOSSIBLE 5 : Rogue nation (Christopher McQuarrie)

Sans doute un des plus réussis de la saga, ce « Mission : Impossible 5 » se révèle prenant et électrisant de bout en bout ! Porté par un Tom Cruise en grande forme, une bande-son euphorisante et des scènes d’action à couper le souffle (passant de l’opéra à la course-poursuite en moto), le film oscille entre hommage aux meilleurs James Bond et modernité énergique, sans trahir les fondements de la saga ! Un grand spectacle !

tom-cruise-mission-impossible-rogue-nation-3

15 – SICARIO (Denis Villeneuve)

Stressant, prenant et parsemé de séquences chocs et quasi-irrespirables, « Sicario » est indéniablement un grand thriller sur fond de cartel de drogues. Si l’on peut regretter un scénario légèrement complexe, on ne peut que saluer la mise en scène incandescente, oppressante et géniale de Denis Villeneuve, qui livre ici un de ses meilleurs films et une nouvelle étape franchie dans sa jeune carrière…

Un casting parfait pour un film oppressant...

Un casting parfait pour un film oppressant…

14 – LOLO (Julie Delpy)

Inspiré et rempli à la fois de blagues trash et fines, « Lolo » est une des meilleures comédies française de l’année, celle qui permet de réunir le cinéma « allenien » de Julie Delpy et « populaire » de Dany Boon. Grâce à un sens de la mise en scène rare dans la comédie et à l’alchimie des acteurs, « Lolo » est véritablement une surprise agréable et divertissante !

Le renouveau de la comédie romantique ??

Le renouveau de la comédie romantique ??

13 – JE NE SUIS PAS UN SALAUD (Emmanuel Finkiel)

Vu en avant-première au Festival du film d’Arras, « Je ne suis pas un salaud », joué par un Nicolas Duvauchelle au sommet de son art, est un drame social glaçant, terrifiant de réalisme et sombre sur la place de l’homme dans la société d’aujourd’hui. Un grand film, en somme, à découvrir dès le 24 février prochain.

Un récit glaçant basé sur une fausse déclaration

Un récit glaçant basé sur une fausse déclaration

12 – STAR WARS 7, le réveil de la force (J.J.Abrams)

Dire que je n’étais pas fan du tout de « Star wars » est un doux euphémisme. Néanmoins, j’ai découvert cette saga et ce dernier volet est une franche réussite. Le film parvient avec brio à réunir l’ancienne et la nouvelle génération des personnages, pour donner un film grandiose d’un point de vue visuel (avec une très bonne 3D) et sonore (la musique de John Williams encore et toujours là!). En somme, un grand spectacle cinématographique ! (et un carton au box-office, à ce jour, le film est le 5ème meilleur démarrage historique en France)

share_1200x627

11 – TAJ MAHAL (Nicolas Saada)

Puissant et immersif, « Taj Mahal » est un film qui met le spectateur en un terrifiant huis clos à la place d’une jeune victime, obligée de s’enfermer dans sa chambre d’hôtel. Si le film peut contenir quelques défauts, il demeure néanmoins un film visuellement et narrativement novateur sur des thématiques universelles et plus que d’actualité en cette dramatique année 2015.

taj-mahal

10 – UN HOMME IDEAL (Yann Gozlan)

En traitant de la question morale « Doit-on tout dire à ses proches, au risque de les perdre? » , Yann Gozlan signe un thriller haletant, étouffant et brillant, porté par la performance remarquable de Pierre Niney et par le contraste permanent entre la noirceur et la luminosité de sa photographie. Seul petit regret : la fin, qui laisse quelque peu perplexe…

UN HOMME IDEAL, un film de Yann Gozlan avec Pierre Niney et Ana Girardot

9 – DISCOUNT (Louis-Julien Petit)

Film authentique, engagé et prônant la solidarité, « Discount » est un film social salvateur et utile en temps de crise. A la fois touchant et drôle, burlesque et glaçant, cette rébellion positive made in France n’a absolument rien à envier au cinéma social anglo-saxon à la Ken Loach.

 

Une comédie haut de gamme

Une comédie haut de gamme

8 – UNE SECONDE MERE (Ana Muylaert)

« Une seconde mère » est une véritable pépite que l’on attendait pas. Soit l’histoire d’une comédie sociale, qui n’est pas que ça! Drôle et attachant, mais parfois aussi terrible et sensible, le film est porté par l’étincelante Régina Casé, un scénario brillant et une mise en scène qui se joue du temps qui passe et des rapports patron/employé de manière intelligente. Mon film préféré de la Fête du cinéma, et un des meilleurs de l’année..

Une seconde mère

7 – LA BELLE SAISON (Catherine Corsini)

En témoignant des luttes pour le féminisme, puis pour l’acceptation de l’homosexualité, « La belle saison » est un film d’une sensibilité rare et d’une intelligence dans la construction de son récit ainsi que dans sa mise en scène résolument moderne, le tout porté par un trio d’actrices parfaites (en particulier Cécile De France et Noémie Lvovsky). « La belle saison » est un film qui prend peu à peu aux tripes qui aboutit à un final bouleversant.

10125205-la-belle-saison-50-places-de-cinema-a-gagner

6 – SEUL SUR MARS (Ridley Scott)

Visuellement impressionnant dans la mise en image et dans sa 3D parmi les meilleures de l’année, « Seul sur Mars » est le parfait divertissement, rythmé, soutenu avec une bonne dose de second degré et incarné par Matt Damon et se positionne comme l’anti-Interstellar par excellence, sans atteindre la claque sensorielle de « Gravity ». Plus classique, plus grand public et très agréable à suivre, Ridley Scott revient indéniablement sur le devant de la scène !

Un homme sur Mars...

Un homme sur Mars…

5 – SHAUN LE MOUTON (Richard Starzak et Mark Burton)

En s’imposant comme un bon bol d’air frais dans la production animée, « Shaun le mouton » est une comédie pour tous réjouissante et inventive porté par une prouesse technique. En demeurant (ce qui rare) un film d’animation qui plaira aussi bien aux enfants (qui riront aux gags visuels) qu’aux grands (qui riront des situations et des multiples références). »Shaun le mouton » est exaltant, hilarant, adorable, en bref un petit bijou animé !

Un film d'animation inventif et réjouissant

Un film d’animation inventif et réjouissant

 4 – AU COEUR DE L’OCEAN (Ron Howard)

Deux ans après l’excellent « Rush », Ron Howard signe à nouveau un film au souffle épique. Visuellement abouti, narrativement scotchant, « Au cœur de l’océan » est un très grand film d’aventures, un très grand film tout court.

au-coeur-de-locéan-moby-dick

Podium de l’année :

3 – JURASSIC WORLD (Colin Trevorrow)

Rythmé, percutant et terriblement efficace, « Jurassic World » est un ravissement pour les yeux (avec ses effets spéciaux saisissants) et les oreilles (une bande son euphorisante). Le film réussit à la quasi-perfection son pari de ne jamais trahir le premier « Jurassic Park » en y faisant souvent référence tout en s’émancipant avec un récit qui allie nouveau dinosaure destructeur et scénario intelligent. Si le film n’a pas le charme du film original dû à la découverte il s’adapte aussi à son époque (où les nouvelles technologies ternissent le « vrai »), tout en étant porté par des personnages charismatiques et caractériels, et pose les bases d’une nouvelle trilogie (enfin, on l’espère grandement!)

L'effet whaou !!

L’effet whaou !!

2 – LA LOI DU MARCHE (Stéphane Brizé)

Trois ans après le bouleversant « Quelques heures de printemps », Stéphane Brizé signe une nouvelle fois un film fort et magistral et à la lisière du documentaire. Dans ce film terrassant et coup de poing qui mêle scènes terribles et d’autres paradoxalement comiques dues à l’absurdité de certaines séquences, Vincent Lindon (récompensé du Prix d’interprétation masculine à Cannes pour ce film) excelle dans un rôle à sa mesure, humain tout simplement avec toutes ses failles et prouve qu’il est -s’il fallait encore le démontrer- un des meilleurs acteurs français. Un drame social et politique, plus que nécessaire, à voir impérativement !!

 

Vincent Lindon extraordinaire !

Vincent Lindon extraordinaire !

Et le meilleur film de l’année est ….

LES NOUVEAUX SAUVAGES (de Damian Szifron)

Film à sketches totalement barré, « Les nouveaux sauvages » est l’excellente surprise de l’année ! Rythmé, décapant et jubilatoire, le film nous montre dans six « histoires », comment une personne lambda peut basculer dans la vengeance et la folie ! Drôle, percutant et rythmé, on ne s’ennuie pas une seconde devant cette comédie sortie de nulle part qui parvient donc à se hisser en tête de mon TOP des meilleurs films de l’année !

 

Un coup de coeur!

Un coup de coeur!

2015 s’achève…

VIVEMENT 2016 !!!

email