Actualités

TOP 20 des meilleures séries 2015 [Selon Alexis]


Après mon TOP 20 des meilleurs films de l’année 2015, en voici désormais le TOP 20 des meilleures séries de l’année passée. Je tiens d’abord à préciser que plusieurs séries restent encore à regarder et ne font donc pas parti de ce classement (The affair, Sense8, Mr Robot, Ash Vs Evil Dead, Fargo, Madam Secretary, Un-real…)

20 – KINGDOM, saison 1

kingdom-saison1-critique-serie

Diffusé à la fin de l’été sur OCS Choc, « Kingdom » est un drame familial sombre et violent qui suit une famille qui évolue dans le milieu de la boxe. Entre addictions et reconquêtes, « Kingdom » parvient à créer une tension (surtout dans les premiers épisodes) et ce, même si on n’y connait rien en arts martiaux.

19 – SCANDAL, saison 4

scandal-saison-4-lauren-bowles-true-blood

A l’instar des saisons précédentes, « Scandal » alterne parfois le bon et le moins bon. Mais cette série a le ton d’être moderne tout en parlant de politique et d’espionnage. Le point d’orgue de cette saison à rebondissement restera l’enlèvement d’Olivia Pope sur 3 ou 4 épisodes qui parviennent à instaurer une tension rare.

18 – THE FALL, saison 1

the-fall-2

Cette brillante série britannique suit une enquête d’un service de police sut une série de meurtres récents. L’affaire est confiée à Stella Gibson (joué par Gillian Anderson) qui devoir traquer et arrêter un tueur en série, Paul Spector, qui s’en prend à des jeunes femmes de Belfast. Intelligemment construite, ces cinq épisodes sont vraiment terriblement accrocheur et suit en parallèle l’enquête et le tueur en série. Moins réussie, la saison 2 a toutefois l’intérêt de resserrer l’étau autour du tueur. Hâte de voir ce que la troisième et dernière saison va livrer comme final.

17 – THE MISSING, saison 1

maxresdefault (2)

Vu en plein coeur de l’été, « The missing » est un drame sur fond de thriller. En 2006, une famille anglaise, les Hughes, est en vacances en France. Ils se retrouvent bloqués dans la ville de Châlons-du-bois à la suite d’une panne de voiture. Le soir même, Tony, le père, et Oliver, son fils de 5 ans, partent à la piscine. La vie de Châlons vibre alors au rythme des quarts de finale de la coupe du monde de football. Alors que Tony et Oliver se rendent au bar de la piscine où le match est diffusé, ils sont séparés quelques instants et Oliver disparaît. La police se met alors en quête du petit garçon, mais il demeure introuvable. Huit ans plus tard, Tony revient à Châlons-du-bois. Il veut croire que son fils est encore en vie et qu’il va retrouver sa trace. Il reçoit l’aide d’un policier spécialisé qui avait mené l’enquête à l’époque de la disparition d’Oliver : Julien Baptiste. Chaque épisode suit en parallèle l’enquête de 2006 et celle de 2014. De rebondissements, en découvertes, Tony poursuit sa quête, quitte à mettre en danger sa relation avec sa femme, Emily, mais également sa propre vie. Dommage que le final soit si décevant tant la série parvenait à créer une tension et un vif intérêt.

16 – SHAMELESS, saison 5

shameless-us-saison-5-episode-7-synopsis

D’ordinaire, « Shameless » (et sa version américaine) est l’une de mes séries préférées. Mais après une saison 4 réjouissante, la saison 5 m’a laissé sur ma faim, enchaînant les rebondissements parfois rocambolesques. Malgré tout, cette famille dysfonctionnelle (les Gallagher) se révèle toujours attachante et surprenante. Vivement la saison 6 en espérant qu’elle parvienne à se renouveler quelque peu.

15 – MALATERRA, saison 1

1914157-arton76966

Critiquée sur les réseaux sociaux, cette adaptation française de « Broadchurch » mérite pourtant le coup d’oeil, car même si cette série n’évite pas les comparaisons flagrantes avec la série originale, « Malaterra » parvient peu à peu à s’en détacher, en particulier sur son dernier épisode, étonnant et qui délivre un final bien différent. Mention spéciale aux acteurs également très convaincants (Simon Abkarian, Constance Dollé ou encore Nicolas Duvauchelle). Malheureusement, la série ne connaîtra pas de deuxième saison, suite aux audiences jugées insuffisantes sur certaines cibles publicitaires.

14 – BROADCHURCH, saison 2

broadchurch-saison-2

Juste devant la copie se trouve donc la série originale. Série phare de début 2014, cette nouvelle saison est un ton en dessous de la première, à cause d’un enjeu moindre. On ne cherche pas le coupable d’un meurtre d’un jeune garçon mais ici on assiste au déroulement de son procès où celui ci va (à la surprise générale) plaider non-coupable, le tout avec une intrigue secondaire moins forte. En revanche, le combat entre les deux avocates (Charlotte Rampling en tête) est excellent d’inventivité.

13 – THE MIDDLE, saison 5

the-middle-disney-world_onatestepourtoi

Comédie largement sous-estimée, « The middle » est pourtant une excellente série familiale, qui a le mérite d’être à la fois anticonformiste (en mettant en scène une famille vivant avec les moyens du bord) tout en étant une série qui s’adresse à tous. Après une très divertissante saison 4, la saison 5 s’est révélée plus inégale, alternant d’excellents épisodes (comme le double-épisode à Disneyland) et d’autres plus moyens et redondants.

12 – UNE CHANCE DE TROP, mini-série

ob_8a9678_ob-541a69-chance-trop

Adaptation du best-seller d’Harlan Coben, « Une chance de trop » a très bien fonctionné lors de la diffusion de ses 6 épisodes sur TF1. L’histoire d’Alice Lambert se préparant de bon matin pour aller courir avec son meilleur ami Louis. Elle prépare le biberon de sa fille Tara, 6 mois, puis deux coups de feu… et c’est le trou noir. Elle sort de son coma huit jours plus tard pour plonger dans une réalité cauchemardesque: son mari, Laurent à été assassiné et leur fille a été enlevée. Manipulée par des ravisseurs insaisissables et soupçonnée par la police, Alice n’abandonne pas pour autant ses recherches. Elle le sait, elle le sent : sa fille l’attend quelque part , mais où ? Stressante, enchaînant les rebondissements, « Une chance de trop » bénéficie d’une excellente performance d’Alexandra Lamy et Pascal Elbé. Conçue comme une saison unique, cette série ne bénéficiera pas de suite.

11- ACCUSE, saison 1

055429

Diffusé en janvier 2015 sur France 2, « Accusé » est une série diablement originale et efficace. À chaque épisode, un citoyen ordinaire se retrouve sur le banc des accusés. Nous remontons le fil de sa vie pour comprendre l’engrenage qui l’a poussé à un acte criminel. Sera-t-il jugé coupable ou innocent ? Une pléiade d’acteurs ont aimanté l’intérêt de cette première saison : Clémentine Célarié, Lorant Deutch, Pascal Légitimus, Isabelle Gélinas, Bruno Wolkowitch ou encore Hélène de Fougerolles. Une nouvelle saison est prévue pour cette année.

10 – BORGEN, saison 1

borgen-femme-pouvoir-saison-1-sur-rts-partir--L-wzORaL

Voici une série que je voulais voir depuis longtemps, et que j’ai enfin pris le temps de visionner la première saison. L’exposition de la démocratie danoise dans toute sa splendeur, alors que l’histoire se centre sur Birgitte Nyborg, première femme élue Premier ministre. Brillante, intelligente et prenante, cette première saison de « Borgen » est un modèle de série politique réussie. Promis, les deuxièmes et troisièmes saisons sont prévues dans mon agenda cette année.

9 – EMPIRE, saison 1

empire-saison-2-episode-1-titre-revele-spoilers

Diffusé sur W9 cet automne, « Empire » avait connu un succès retentissant aux Etats-Unis lors de sa première saison. Cette série suit la famille de Lucious Lyon, et de sa famille, et qui doit prendre ses dispositions pour perpétuer sa maison de disques Empire. Petite révolution dans le style balisé du soap-opéra, « Empire » est vraiment une très agréable surprise, et ce, même si on est pas fou du style RnB, grâce aux multiples intrigues. Vivement la saison 2, déjà en cours outre-Atlantique.

8 – AMERICAN CRIME, saison 1

american-crime-série

« American Crime » est l’exemple typique d’une série directement inspiré par la télévision britannique tout en ayant l’efficacité narrative proprement américaine. L’histoire  est centrée sur l’étude du meurtre potentiellement raciste de Matt Skokie, un vétéran, et de sa femme dans la ville de Modesto en Californie. La série se concentre sur le meurtre ainsi que les suites qui en découlent, principalement à travers le point de vue des victimes et des familles des suspects. Très bien construite, la série suit le parcours psychologique des personnages avec brio. Il y’a aura une deuxième saison, avec les mêmes acteurs mais incarnant des autres personnages, avec une toute autre histoire, autour d’une agression sexuelle dans un campus américain.

7 – LOOKING, saison 2

ob_f3f7ab_vlcsnap-2015-01-19-19h33m58s1

Alors que la série traitant de la vie de trentenaires homosexuels en plein San Francisco avait réussi à gommer ses quelques défauts de la première saison, on a malheureusement appris que « Looking » allait être annulé après la deuxième saison. Et c’est bien dommage tant cette série avait le don de parler de l’amour sous toutes ses formes avec talent et vérité.

5 – THE WALKING DEAD – Première partie de la saison 6

the-walking-dead-saison-6-spoilers-casting

Après une deuxième partie de saison 5 assez réussie, la plus célèbre série de zombies est parvenue à très bien démarrer sa sixième saison, où l’on assiste à la plus grosse de zombies depuis la création de « The walking dead » ou encore certaines morts (ou fausses morts) étonnantes qui ont renforcés l’intérêt. Même si la série comporte toujours des scènes de longueurs, voire dans parfois des épisodes inutiles, « The walking dead » suscite toujours un vif intérêt et donne toujours l’envie de revenir la semaine suivante.

4 – DIX POUR CENT, saison 1

Dix-pour-cent-Dominique-Besnehard-reve-de-Delon-Deneuve-et-Blanc

Véritable bijou de création française, « Dix pour cent » s’est imposé à l’automne sur France 2 comme la meilleure série française de l’année.  Mélangeant comédie et drame , la série décrit la vie d’une prestigieuse agence artistique après la mort accidentelle de son fondateur. À chaque épisode, une star de cinéma joue son propre rôle avec une certaine autodérision. On retrouve entre autre Cécile de France, Joey Starr, Line Renaud, Nathalie Baye ou encore Julie Gayet. Le résultat est innovant, rafraîchissant et surtout brillant dans sa construction et son timing de l’humour.

3 – HOMELAND, saison 4

portfolio-9

Alors que l’on était encore sous le choc du final de la saison 3 avec la mort d’un personnage important, on se posait des questions sur la poursuite de l’intrigue d’Homeland. Et pourtant, la série a su se renouveler de fond en comble sans jamais perdre de son identité. Cette quatrième saison est un exemple de renouvellement réussi et marquant d’une série d’espionnage qui parvient à aborder des sujets d’actualité et se recentre sur le personnage de Carrie, et de son bébé. La cinquième saison (qui abordera des sujets brûlants comme la crise des réfugiés, Daech ou encore Charlie Hebdo) parviendra t-elle à poursuivre sur le même degré de réussite ?

2 – WAYWARD PINES, saison 1

WAYWARDP-700x400

Construit originellement pour être une mini-série en une seule saison, « Wayward pines » a tellement séduit téléspectateurs et critiques presse, que la série aura finalement droit à une deuxième saison l’été prochain. La série suit Ethan Burke, agent spécial des services secrets américains de Seattle. Un jour, alors qu’il faisait un trajet en voiture avec son collègue pour enquêter sur la disparition de deux agents du service, Bill Evans et Kate Hewson, dans une mystérieuse petite ville nommée Wayward Pines, ils sont victimes d’un accident.

Ethan Burke va se réveiller dans cette ville et va très vite s’apercevoir qu’il est impossible d’en sortir, ni de communiquer avec le monde extérieur. Peu à peu, il va découvrir les secrets de la ville et va se rendre compte qu’il a été piégé pour y rester. Si les deux premiers épisodes peuvent laisser parfois perplexes, la série s’envole véritablement dès le troisième épisode lorsque la famille du personnage débarque elle aussi à Wayward Pines dans des conditions mystérieuses. Dès lors, la série se révèle scotchante avec un mystère qui s’épaissit de bout en bout qui ne lâchera plus le spectateur. Le dernier épisode, qui sera le point d’orgue de la série, est assurément de mon point de vue, le meilleur épisode de l’année, toute séries confondues.

Meilleure série de l’année 2015 : TYRANT, saison 2

maxresdefault (1)

Je suis sans doute certain que beaucoup d’entre vous ne connaissent pas cette série, pourtant brillante. Cette série met en scène Bassam « Barry » Al Fayeed qui vit en exil à Los Angeles depuis 20 ans. Il est le plus jeune fils du dictateur de la République d’Abbudin (fictionnelle) et il revient dans son pays natal avec sa famille pour le mariage de son neveu.

Après une première saison surprenante qui était parvenue à nous faire rentrer dans ce pays fictionnel Abuddin, la deuxième saison va encore plus loin en racontant finalement la mise en place d’un califat (à la manière de Daech) et de la repentance d’un dictateur sur fond de mélo familial autour de la famille Al Fayeed, et surtout de cette rivalité entre les deux frères Bassam et Jamal, le président en repentance. Très réussie, cette deuxième saison de « Tyrant » est le symbole d’une continuité réussie, en ayant gommé les quelques défauts de la première. Après un final inattendu nous plongeant en plein suspense, j’ai vraiment hâte de retrouver les Al Fayeed pour la troisième saison de Tyrant cet été !!!

email