Actualités

Festival européen du film fantastique de Strasbourg : Du 16 au 25 Septembre !


Du 16 au 25 septembre prochain, se déroulera la 9ème édition du Festival européen du film fantastique à Strasbourg ! Pendant 10 jours, vous pourrez plonger dans l’univers du monde fantastique dans les divers lieux où auront lieu les projections (cinémas Stars, Vox et UGC)

C’est le cinéaste reconnu Dario ARGENTO qui sera l’invité d’honneur de cette édition.Après avoir débuté sa carrière notamment aux côtés de Sergio Leone en tant que co-scénariste d’Il était une fois dans l’ouest, il va développer un style singulier, parfait mélange entre modernité et cinéma populaire, pour mettre en scène des thrillers et des films fantastiques qui le propulseront au rang des plus grands réalisateurs du genre.Le maître du giallo donnera une Master class qui accompagnera une rétrospective permettant de revoir ses gialli ainsi que ses œuvres fantastiques les plus marquantes sur grand écran.

De nombreux événements viendront marquer cette 9ème édition :

ZOMBIE WALK DE STRASBOURG Samedi 17 septembre à 14h – Place Kléber La plus grande Zombie Walk de France ( + de 5000 personnes ) est de retour avec ses fanfares et ses milliers de morts-vivants envahissant les rues de la capitale alsacienne ! Cette année, les zombies auront pour destination la Neustadt en terminant leur déambulation sur la Place de l’Université pour un concert endiablé avec un groupe de la scène locale !

LES DENTS DE LA MER AUX BAINS MUNICIPAUX DE STRASBOURG Dimanche 18 septembre à 19h et à 22h15 Dans le cadre des Journées européennes du Patrimoine et de la candidature de la Neustadt à l’UNESCO, la Ville de Strasbourg s’associe au festival pour proposer une soirée de cinéma hors du commun. Le dimanche 18 septembre, le film Les Dents de la Mer de Steven Spielberg (1975) sera projeté dans la grande piscine des Bains municipaux. Les spectateurs sont ainsi invités à plonger au cœur du film et à le vivre pleinement depuis des places assises sur le balcon de la piscine et, pour les plus téméraires, directement dans le bassin grâce à l’installation de bouées. Atmosphère réaliste et frissons garantis, cette séance atypique offre une ambiance aquatique en adéquation avec le thème du film dans le cadre historique d’une piscine au décor 1900.

PROJECTION PLEIN AIR DE JURASSIC PARK Mardi 20 septembre à 20h00 Redécouvrez le plus beau film de dinosaures sur un écran géant au pied de la Cathédrale de Strasbourg. Cette adaptation du roman de Michael Crichton qui revisite avec brio le thème des mondes perdus, fait osciller le spectateur entre frissons et émerveillement tout en distillant une critique acerbe sur les dangers des manipulations génétiques.

GRÜSELNÀCHT AU MUSÉE ALSACIEN Samedi 17 septembre de 20h à minuit Si l’occulte, l’étrange et le gore sont l’apanage du festival, il est plus rare de se faire peur au musée. Pourtant, certaines histoires qui se racontent depuis des siècles en Alsace sont aussi effrayantes que les scénarios des maîtres de l’horreur. Du 14 au 26 septembre, un partenariat entre le festival et le Musée Alsacien redonne vie à cet imaginaire via un parcours inédit au fil des collections, révélé par des visites guidées. Point culminant de ce rendez-vous, la nuit du 17 septembre, le Musée Alsacien embarque les visiteurs les plus téméraires dans une Grüselnàcht. Un parcours horrifique entre les salles, une pièce de théâtre et des surprises qui raviront les amateurs de frissons !

 JEUX VIDÉO ET RÉALITÉ VIRTUELLE Du 16 au 25 septembre – Shadok Le festival proposera à nouveau une section dédiée aux jeux vidéo avec la quatrième édition de l’Indie Game Contest, compétition internationale pour les développeurs de jeux vidéo indépendants. Le public pourra venir tester les jeux sélectionnés en avant-première tandis qu’un jury de professionnels devra départager les participants. Un espace dédié au retrogaming composé de bornes d’arcades et de consoles de jeu permettra aussi de re-découvrir les grands classiques. Du côté de la Réalité Virtuelle, après le succès retentissant de la présentation de Catatonic de Guy Shelmerdine l’année passée, le festival continuera d’explorer la richesse des dernières expériences filmiques et vidéoludiques en Réalité Virtuelle.

 

De plus, trois  conférences seront également organisées sous forme de tables rondes avec des professionnels du domaine.
La première conférence abordera le thème des détournements artistiques du jeu vidéo. Le jeu vidéo est une source inépuisable de production d’outils et de contenus dont quiconque peut s’emparer à loisir. Pour les joueurs, il s’agit de s’adonner à la rédaction de fanfictions, au machinima, au modding ou au speedrun. Mais le jeu vidéo fait aussi l’objet de détournements par les artistes, qu’il s’agisse du glitch art, de s’approprier un objet vidéoludique ou encore de concevoir des expérimentations ludiques, etc. Dimanche 18 septembre – 16h
La seconde conférence se penchera sur les financements du jeu vidéo. Comment financer un jeu vidéo aujourd’hui ? Qu’il s’agisse de ressources privées ou publiques, quelles en sont les modalités, les contraintes ? Existe-t-il de manière indicible des critères esthétiques qui permettront de trouver plus facilement des aides ? Et plus simplement, quelles sont les démarches à suivre, tant administratives que communicationnelles ? Mercredi 21 septembre – 18h
Pour finir, la troisième conférence sera consacrée au son dans le jeu vidéo. Voix, bruit et musique trouvent leur place dans le jeu vidéo au même titre que tout autre expression artistique qui mobilise le son. Des sons 8 bits au déploiement d’un orchestre symphonique, du son mono au binaural, le jeu vidéo dévoile cependant nombre de singularités qui viendraient circonscrire son identité sonore. Cette table ronde sera l’occasion d’évoquer l’histoire, la technique et l’esthétique du son dans le jeu vidéo. Le vendredi 23 Septembre à 18h

 

Nous retrouverons aussi 2 compétitions : une compétition FANTASTIQUE avec :

Another Evil de Carson D. Mell avec Dan Bakkedahl, Beck DeRobertis, Dax Flame (États-Unis)

The Love Witch de Anna Biller avec Samantha Robinson, Gian Keys, Laura Waddell (États-Unis)

Jeeg Robot de Gabriele Mainetti avec Claudio Santamaria, Luca Marinelli, Ilenia Pastorelli (Italie)

K-Shop de Dan Pringle avec Ewen MacIntosh, Reece Noi, Lucinda Rhodes Thakrar (UK)

The Open de Marc Lahore avec James Northcote, Maia Levasseur-Costil, Pierre Benoist (France/Belgique)

PET de Carles Torrens avec Dominic Monaghan, Ksenia Solo, Jennette McCurdy (États-Unis/Espagne)

Seoul Station de Sang-ho Yeon avec Seung-ryong Ryu, Joon Lee, Eun-kyung Shim (Corée)

– Under The Shadow de Babak Anvari avec Narges Rashidi, Bobby Naderi, Arash Marandi (Britannique/Jordanie/Qatarie)

Transfiguration de Michael O’Shea avec Eric Ruffin, Chloe Levine, Aaron Moten (États-Unis)

I am not a serial killer de Billy O’Brien avec Christopher Lloyd, Laura Fraser, Max Records (Irlande)

Shelley de Ali Abbasi avec Ellen Dorrit Petersen, Cosmina Stratan, Björn Andrésen (Danemark)

Grave de Julia Ducournau avec Garance Marillier, Ella Rumpf, Rabah Naït Oufella (France/Belgique)

 

Dans la compétition CROSSOVERS figurera :

 Detour de Christopher Smith avec Tye Sheridan, Stephen Moyer, Bel Powley (États-Unis)

– Dogs de Bogdan Mirică avec Dragos Bucur, Vlad Ivanov, Costel Cascaval (Roumanie/France)

– Trash Fire de Richard Bates Jr. avec Adrian Grenier, Angela Trimbur, AnnaLynne McCord (États-Unis)

– Psycho Raman de Anurag Kashyap avec Nawazuddin Siddiqui, Sobhita Dhulipala, Vicky Kaushal (Indien)

– Opération Avalanche de Matthew Johnson avec Matthew Johnson, Krista Madison, Samantha Michelle (États-Unis /Canada)

Outlaws and Angels de J.T. Mollner avec Chad Michael Murray, Francesca Eastwood, Teri Polo, Luke Wilson (États-Unis)

Creative Control de Benjamin Dickinson avec Benjamin Dickinson, Dan Gill, Alexia Rasmussen (Etats-Unis)

 

Dans la catégorie MIDNIGHT MOVIES, nous retrouverons :

Ballad in blood de Ruggero Deodato avec Narges Rashidi, Bobby Naderi, Arash Marandi (Italie)

Miruthan de Shakti Soundar Rajan avec Jeyam Ravi, Lakshmi Menon, Kaali Venkat (Inde)

Yoga Hosers de Kevin Smith avec Genesis Rodriguez, Lily Rose Depp, Harley Quinn Smith (ÉtatsUnis)

Terra Formars de Takashi Miike avec Rinko Kikuchi, Rila Fukushima, Kane Kosugi (Japon)

31 de Rob Zombie avec Sheri Moon Zombie, Malcolm McDowell, Elizabeth Daily (États-Unis )

The Greasy Strangler de Jim Hosking avec Michael St. Michaels, Sky Elobar, Elizabeth De Razzo (États-Unis)

We are the flesh (Tenemos la carne) de Emiliano Rocha Minter avec María Cid, María Evoli, Diego Gamaliel (Mexique)

Holidays de Anthony Scott Burns, Kevin Kolsch, Dennis Widmyer, Nicholas McCarthy, Adam Egypt Mortimer, Gary Shore, Kevin Smith, Sarah Adina Smith, Scott Stewart avec Harley Quinn Smith, Kevin Smith, Lorenza Izzo (Etats-Unis)

 

Egalement au programme : une rétrospective intitulée M FOR MURDER

Comme chaque année, le FEFFS remet au goût du jour des classiques du cinéma de genre lors de rétrospectives à thématique. Cette année, le festival explorera la figure du tueur en série à travers une sélection de films emblématiques traversant l’histoire du cinéma.
Du mètre étalon de Fritz Lang, M le Maudit, en passant par la délicieuse comédie noire Noblesse oblige, réalisée aux studios d’Ealing par le britannique Robert Hamer avec un Alec Guiness qui endosse huit rôles différents, jusqu’à des films plus sombres tels que L’Etrangleur de Boston avec un Tony Curtis à contre emploi dans un film à la mise en scène novatrice de Richard Fleischer qui s’essaye au split screen, ou encore Cruising de William Friedkin avec Al Pacino dans un de ses rôles les plus marquant.
M le Maudit de Fritz Lang avec Peter Lorre, Ellen Widmann, Inge Landgut (1932)

Noblesse Oblige de Robert Hamer avec Dennis Price, Valerie Hobson, Alec Guinness (1949)

L’Étrangleur de Boston de Richard Fleischer avec Tony Curtis, Henry Fonda, George Kennedy (1968)

Cruising de William Friedkin avec Al Pacino, Paul Sorvino, Karen Allen (1980)

Maniac de William Lustig avec Joe Spinell, Caroline Munro, Abigail Clayton (1980)

Schizophrenia de Gerald Kargl avec Erwin Leder, Silvia Rabenreither (1983)

Henry portrait d’un tueur en série de John McNaughton avec Michael Rooker, Tom Towles, Tracy Arnold (1986)

Manhunter de Michael Mann avec William Petersen, Kim Greist, Joan Allen (1986)

Carmin profond de Arturo Ripstein avec Regina Orozco, Daniel Gimenez Cacho, Marisa Paredes (1996)

 

 

Enfin, une autre rétrospective sera consacrée à UNIVERSAL MONSTERS 

Véritable événement, le Festival aura le privilège de présenter sept classiques de la franchise « Universal Monsters » produits entre les années 30 et 50, en version remasterisée 2K.
Ces œuvres, réalisées par des artisans de studio qui se sont révélés être de véritables auteurs, ont également mis en lumière des acteurs devenus des icones du genre tels que Bela Lugosi et Boris Karloff ainsi que des techniciens de génie comme le maquilleur Jack Pierce pour ne citer que lui. Ces joyaux du septième art, maintes fois réadaptés, ont posé les jalons du cinéma d’horreur contemporain et continuent d’influencer encore aujourd’hui les grands maîtres du cinéma fantastique.
Dracula de Tod Browning avec Bela Lugosi, Helen Chandler, David Manners (États-Unis)

Frankenstein de James Whale avec Colin Clive, Mae Clarke, John Boles (États-Unis)

La momie de Karl Freund avec Boris Karloff, Zita Johann, David Manners (États-Unis)

L’homme invisible de James Whale avec Claude Rains, Gloria Stuart, William Harrigan (États-Unis)

La Fiancée de Frankenstein de James Whale avec Boris Karloff, Colin Clive, Valerie Hobson (ÉtatsUnis)

– Le loup-garou de George Waggner avec Lon Chaney Jr., Claude Rains, Bela Lugosi (États-Unis)

– L’étrange créature du lac noir de Jack Arnold avec Richard Carlson, Julie Adams, Antonio Moreno (États-Unis)

 

Vous retrouverez toutes les infos et la programmation complète sur http://strasbourgfestival.com/

 

Dario Argento, invité d'honneur (et d'horreur)

Dario Argento, invité d’honneur (et d’horreur)

email